orgueil

nom masculin

(francique *urgôli)

Définitions de orgueil


  • Sentiment exagéré de sa propre valeur, estime excessive de soi-même, qui porte à se mettre au-dessus des autres : Être bouffi d'orgueil.
  • Sentiment de dignité, fierté légitime, amour-propre : Cacher sa misère par orgueil.
  • Personne ou chose, sujet de légitime fierté : Il est l'orgueil de la famille.

Synonymes et contraires de orgueil


Sentiment exagéré de sa propre valeur, estime excessive de...

Synonymes :

Contraires :

Sentiment de dignité, fierté légitime, amour-propre.

Synonymes :

Personne ou chose, sujet de légitime fierté.

Synonymes :

Contraires :


Difficultés de orgueil


  • ORTHOGRAPHE

    Attention à la place du u, après le g et avant le e, pour avoir le son comme dans gué.


Citations avec orgueil


  • Henri Frédéric Amiel (Genève 1821-Genève 1881)
    Il y a deux degrés d'orgueil : l'un où l'on s'approuve soi-même ; l'autre où l'on ne peut s'accepter. Celui-ci est probablement le plus raffiné.
    Journal intime, 27 octobre 1853
  • Georges Bataille (Billom 1897-Paris 1962)
    L'orgueil est la même chose que l'humilité : c'est toujours le mensonge.
    Le Coupable, Gallimard
  • René Daumal (Boulzicourt, Ardennes, 1908-Paris 1944)
    Dieu est nommé pour le seul être que l'on puisse adorer en soi sans être enchaîné par l'orgueil.
    Lettres à ses amis, Gallimard
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Le comble de l'orgueil, c'est de se mépriser soi-même.
    Carnets
  • saint François de Sales (château de Sales, près de Thorens, Savoie, 1567-Lyon 1622)
    Les scrupules sont fils de l'orgueil le plus fin.
    Maximes, sentences et pensées
  • Jean Genet (Paris 1910-Paris 1986)
    Mon orgueil s'est coloré avec la pourpre de ma honte.
    Journal du voleur, Gallimard
  • Sacha Guitry (Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957)
    La vanité, c'est l'orgueil des autres.
    Jusqu'à nouvel ordre, M. de Brunhoff
  • Marcel Jouhandeau (Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979)
    La modestie n'est qu'une sorte de pudeur de l'orgueil.
    De la grandeur, Grasset
  • Robert Mallet (1915-2002)
    On s'humilie par orgueil. On accepte d'être humilié par humilité.
    Apostilles, Gallimard
  • Paul Masson (1849-1896)
    Il y a des gens qui ne dépouillent jamais leur orgueil. Leurs fautes, s'ils les passent en revue, c'est à cheval.
    Cité par Willy dans l'Année fantaisiste, 1893
  • Pierre Nicole (Chartres 1625-Paris 1695)
    On peut désirer par amour-propre d'être délivré de l'amour-propre, comme l'on peut souhaiter l'humilité par orgueil.
    Essais de morale, Des diverses manières dont on tente Dieu
  • Charles-Louis Philippe (Cérilly, Allier, 1874-Paris 1909)
    […] L'orgueil est plein de silence […].
    Lettres de Jeunesse, Lettre à Mme Kenty , Gallimard
  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    C'est l'orgueil qui fait dire non, et la faiblesse oui. La modestie peut également dire les deux sans passion.
    En vrac, Éditions du Rocher
  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    On est orgueilleux par nature, modeste par nécessité.
    En vrac, Éditions du Rocher
  • Antoine Rivaroli, dit le Comte de Rivarol (Bagnols-sur-Cèze 1753-Berlin 1801)
    La vanité fait plus d'heureux que l'orgueil.
    Discours sur l'homme intellectuel et moral
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Le plus farouche orgueil naît surtout à l'occasion d'une impuissance.
    Moralités, Gallimard
  • Marc Aurèle en latin Marcus Annius Verus, puis Marcus Aurelius Antoninus (Rome 121-Vindobona 180)
    empereur romain
    Recevoir sans bouffée d'orgueil, perdre sans déchirement.
    Pensées, VIII, 33 (traduction A. I. Trannoy)
  • Ivan Sergueïevitch Tourgueniev (Orel 1818-Bougival 1883)
    La pitié sans orgueil n'appartient qu'à la femme.
    Étranges Histoires, l'Abandonnée

Mots proches

« C'[était] l'éducation et les mœurs qui [faisait] la bonne société. » Combien de verbes mettez-vous au pluriel ?