laisser

verbe transitif CONJUGAISON

(latin laxare, lâcher)

Définitions de laisser


  • Ne pas consommer, employer quelque chose, une partie de quelque chose, parce qu'on n'en a plus l'utilité, l'envie, ou bien pour le réserver : Laisse un peu de fruits, ne mange pas tout.
  • Déposer quelque chose quelque part, s'en décharger : Laissez ces paquets dans l'entrée.
  • Ne pas prendre quelque chose avec soi, ne pas le retirer de là où il est : Il a laissé la clé dans la serrure.
  • Oublier quelque chose quelque part : J'ai laissé mon manteau dans le train.
  • Cesser de faire quelque chose, de s'en occuper, d'y penser, etc. : Laisse ton livre et viens voir le film.
  • Quitter quelqu'un, cesser d'être avec lui : Laissez-nous, nous avons à parler.
  • Abandonner quelqu'un, un groupe, etc. : Il a laissé sa femme et ses trois enfants.
  • Ne pas prendre quelque chose à quelqu'un : Ils ont volé tous les bijoux, ne laissant que des babioles.
  • Confier quelque chose, quelqu'un à quelqu'un : Laisser ses enfants chez une voisine.
  • Céder quelque chose à quelqu'un, le lui donner ou le lui transmettre : Laisser un pourboire au garçon.
  • Accorder quelque chose à quelqu'un, faire qu'il l'ait, qu'il en bénéficie, qu'il puisse en disposer : On ne m'a pas laissé le choix.
  • Accepter de vendre quelque chose à quelqu'un, de le lui céder à un prix inférieur.
  • Être enlevé par la mort à quelqu'un qui survit, ou être l'auteur de quelque chose qui subsiste après sa mort : Il laisse une veuve et trois orphelins. Peintre qui laisse une œuvre considérable.
  • Être la cause de quelque chose qui se forme ou qui subsiste après son passage, son emploi, son action, etc. : Ce produit laisse des auréoles.
  • Ne pas traiter, modifier, effacer quelque chose : Vous avez laissé des fautes dans votre texte.
  • Ne modifier en rien l'état de quelque chose, de quelqu'un, le maintenir tel qu'il est : Laissez la porte ouverte.
  • Ne pas faire soi-même quelque chose et faire en sorte que quelqu'un d'autre le fasse : Vous m'avez laissé tout le travail.
  • Ne pas empêcher de faire quelque chose, ne pas entraver l'action de quelqu'un ou de quelque chose : Laissez-nous passer.
  • À certains jeux, ne pas ramasser son gain, pour qu'il serve à renouveler le même pari au coup suivant.

Expressions avec laisser



  • Je vous laisse,

    se dit lorsqu'on quitte quelqu'un, ou à la fin d'une communication téléphonique, à la fin d'une lettre.
  • Laisse, laissez (cela),

    se dit lorsqu'on veut faire quelque chose ou, en particulier, payer quelque chose pour quelqu'un qui s'apprête à le faire : Laissez cela, c'est ma tournée.
  • Laisser + infinitif,

    forme des locutions verbales qui correspondent à des verbes simples : Laisser voir (= montrer). Laisser entendre (= dire), etc.
  • Laisser aller ses affaires, laisser tout aller,

    négliger ses intérêts, ses affaires.
  • Laisser faire, laisser dire,

    ne pas se préoccuper de ce que fait ou dit autrui.
  • Laisser quelque chose, quelqu'un (tranquille),

    cesser de toucher à quelque chose, cesser d'importuner quelqu'un, de lui imposer sa présence, etc.
  • Littéraire. Ne pas laisser de,

    ne pas manquer de : Une telle déclaration ne laisse pas de surprendre.
  • Y laisser quelque chose,

    l'y perdre : Il va y laisser sa santé.

Synonymes de laisser


Déposer quelque chose quelque part, s'en décharger.

Synonymes :

Accepter de vendre quelque chose à quelqu'un, de le lui céder...

Synonyme :

  • solder

Difficultés de laisser


  • ACCORD

    Laisser (+ infinitif). Le participe passé s'accorde avec le complément d'objet qui le précède si ce dernier est aussi sujet de l'infinitif : les petites voulaient absolument voir le sapin illuminé, nous les avons laissées entrer (ce sont elles, les petites, que nous avons laissées : le participe s'accorde). Dans les autres cas, le participe passé reste invariable : les murs qu'il a laissé envahir par le lierre (il a laissé envahir, ce ne sont pas les murs qu'il a laissés : laissé ne s'accorde pas).

    Se laisser (+ infinitif). Le participe passé s'accorde avec le pronom si ce dernier est complément d'objet de laissé : elle s'est laissée mourir (= elle a laissé soi : laissé s'accorde). Si le pronom est complément d'objet de l'infinitif, laissé reste invariable : ils se sont laissé prendre sans résistance (= ils ont laissé prendre eux : laissé ne s'accorde pas).

  • CONSTRUCTION

    Laisser (+ infinitif) : emploi du pronom. On peut dire indifféremment : je le laisse lire ce livre ou je lui laisse lire ce livre, nous l'avons laissée faire tout ce qu'elle a voulu ou nous lui avons laissé faire tout ce qu'elle a voulu, on les avait laissés emmener le chien ou on leur avait laissé emmener le chien. La construction avec le, la, les est plus courante, celle avec lui, leur plus rare.

    Laisser (+ infinitif à la forme pronominale) : omission du pronom. Cette omission est correcte et très fréquente : on a laissé échapper ce détenu ; vous avez laissé envoler ma perruche ; laissez égoutter le linge. Mais on peut dire, tout aussi correctement : on a laissé le détenu s'échapper ; vous avez laissé ma perruche s'envoler ; laissez le linge s'égoutter.

  • REGISTRE

    Ne pas laisser de (+ infinitif) = ne pas cesser de, ne pas manquer de. Cette attitude ne laissera pas de surprendre. «  Des fantaisies qui lui passaient à ce sujet par la tête ne laissaient pas d'être parfois inquiétantes  » (J. Gracq). Registre littéraire ou soutenu.
    remarque
    La construction ne pas laisser que de (même sens), courante à l'époque classique, est aujourd'hui presque inusitée : «  Ces bruits pourtant, quoique si absurdes, ne laissaient pas que d'être écoutés  » (Racine).

    Laisser … à (= laisser … le): «  Faites votre devoir, et laissez faire aux Dieux  » (Corneille). «  J'avance cette opinion ; mais parce qu'elle est nouvelle, je la laisse mûrir au temps  » (Pascal). Construction courante à l'époque classique, presque inusitée aujourd'hui, sauf par archaïsme volontaire.


Citations avec laisser


  • Henri Michaux (Namur 1899-Paris 1984)
    Qui laisse une trace, laisse une plaie.
    Tranches de savoir, Cercle des Arts

Mots proches

Lequel de ces substantifs masculins se finissant par le son [é] ne prend pas de « e » ?