dos

nom masculin

(latin populaire dossum)

Définitions de dos


  • Face postérieure du tronc de l'homme, des épaules aux reins.
  • Chez les vertébrés autres que l'homme, moitié dorsale du tronc, sise entre la nuque et la queue et proche de la colonne vertébrale ; chez les quadrupèdes domestiques, région dorsale située entre le garrot et les reins.
  • Partie d'un vêtement qui couvre le dos.
  • Dossier d'un siège.
  • Partie supérieure convexe de quelque chose : Le dos d'une cuiller.
  • Le revers, le verso : Une photo avec une date au dos.
  • Reliure

    Dans un volume broché ou relié, partie opposée à la tranche de gouttière. (Le dos reçoit le titre du livre.)
  • Sports

    Style de nage qui se caractérise par la position d'équilibre dorsal du nageur, le visage étant émergé. (Forme la plus rapide, le dos crawlé se caractérise par des battements de jambes associés à des actions propulsives alternatives des bras.) [On dit aussi nage sur le dos.]

Expressions avec dos



  • À dos de,

    monté sur le dos d'un animal : Une promenade à dos de chameau.
  • À plat dos, sur le dos,

    complètement allongé sur le dos.
  • Avoir bon dos,

    servir de prétexte, être accusé, mis en cause à la place de quelqu'un, de quelque chose d'autre.
  • Avoir le dos tourné,

    être tourné de façon à présenter le dos ; avoir fait les premiers pas pour s'en aller ; ne plus surveiller attentivement.
  • Avoir quelque chose dans le dos,

    l'avoir derrière soi.
  • Avoir quelque chose, quelqu'un sur son dos,

    avoir la charge de quelque chose, de quelqu'un, devoir s'en occuper et trouver cela pénible.
  • Dans le dos, derrière le dos de quelqu'un,

    à son insu.
  • De dos,

    vu du côté du dos, par opposition à de face.
  • Dos à dos,

    se dit de deux personnes placées de telle façon que le dos de l'une touche le dos de l'autre.
  • En dos d'âne,

    qui présente deux inclinaisons opposées : Pont en dos d'âne.
  • Être sur (derrière) le dos de quelqu'un,

    le surveiller sans relâche, le harceler.
  • Populaire. Faire à quelqu'un un enfant dans le dos,

    agir à son insu alors qu'il aurait dû être consulté.
  • Faire des bénéfices sur le dos de quelqu'un,

    faire son profit de ce dont on le lèse.
  • Faire le gros dos,

    en parlant du chat et de quelques autres animaux, relever le dos ; laisser passer un orage, une difficulté sans rien faire.
  • Populaire. L'avoir dans le dos,

    échouer, se tromper dans ses espérances.
  • Le dos d'un rasoir, d'un couteau,

    la partie opposée au tranchant.
  • Mettre quelque chose sur le dos de quelqu'un, de quelque chose,

    considérer qu'ils en sont à l'origine, qu'ils en sont responsables.
  • Mettre, renvoyer dos à dos deux personnes, deux parties,

    ne pas prendre parti dans leur débat.
  • N'avoir rien sur le dos,

    ne pas avoir de vêtements suffisamment chauds sur soi, ou être dévêtu.
  • Familier. Se laisser manger (tondre) la laine sur le dos,

    se laisser exploiter.
  • Se mettre quelqu'un à dos,

    se faire de lui un ennemi.
  • Tomber sur le dos de quelqu'un,

    se précipiter sur lui pour le battre ou arriver chez lui à l'improviste ; être mis à sa charge, en parlant d'un événement fâcheux.
  • Tourner le dos,

    quitter brusquement quelqu'un avec impolitesse ; cesser de le voir pour marquer du mépris, de la réprobation ; aller dans le sens inverse du but qu'on se proposait d'atteindre.
  • Mobilier et décoration

    Bureau (à) dos d'âne,

    petit bureau à abattant (en pente en position fermée), dit encore bureau à pente ou à dessus brisé.

Homonymes de dos


  • do nom masculin
  • do nom masculin invariable

Mots proches

« Les opérettes que j'ai [entendu] chanter. » Comment faut-il écrire « entendu » ?