pleurer

verbe intransitif CONJUGAISON

(latin plorare)

Définitions de pleurer


  • Laisser des larmes s'échapper, en parlant des yeux ; avoir des larmes qui s'échappent des yeux : J'ai l'œil droit qui pleure sans cesse. Le rhume me fait pleurer.
  • Répandre des larmes, sous l'effet de la tristesse, de la douleur, d'une émotion : Tu as les yeux rouges, tu as pleuré ? Pleurer de rire.
  • En parlant d'un bébé, crier.
  • Littéraire. Émettre un son plaintif et prolongé : Le vent pleurait dans les branches.
  • Adresser à quelqu'un une demande de façon pressante et plaintive : Pleurer pour obtenir une promotion.
  • Se lamenter, s'apitoyer sur quelque chose, quelqu'un : Pleurer sur son sort.
  • Laisser échapper de la sève après la taille, en parlant des arbres, de la vigne.
  • Être affecté de pleurage.

Expressions avec pleurer



  • Familier. Aller pleurer dans le giron de quelqu'un,

    aller se plaindre auprès de quelqu'un qui joue le rôle de protecteur.
  • Bête, triste à pleurer,

    très bête, très triste.
  • Jean qui pleure et Jean qui rit,

    qui se laisse aller tour à tour à des sentiments opposés.
  • N'avoir (plus) que ses yeux pour pleurer,

    avoir tout perdu.
  • Pleurer à chaudes larmes, comme une Madeleine, comme une fontaine, comme un veau, comme une vache,

    verser des larmes très abondantes.

Synonymes de pleurer


Laisser des larmes s'échapper, en parlant des yeux ; avoir...

Synonyme :

Répandre des larmes, sous l'effet de la tristesse, de la douleur,...

Synonymes :

  • chialer (populaire) - pleurnicher (familier) - sangloter

En parlant d'un bébé, crier..

Synonyme :

  • brailler (familier)

Émettre un son plaintif et prolongé.

Synonymes :

Adresser à quelqu'un une demande de façon pressante et plaintive.

Synonymes :

Se lamenter, s'apitoyer sur quelque chose, quelqu'un.

Synonyme :


Citations avec pleurer


  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant.
    Alcools, le Voyageur , Gallimard
  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Tu pleureras l'heure où tu pleures
    Qui passera trop vitement
    Comme passent toutes les heures.

    Alcools, À la Santé , Gallimard
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    Je suis devenu chrétien […] Ma conviction est sortie du cœur ; j'ai pleuré et j'ai cru.
    Génie du christianisme
  • André de Chénier (Constantinople 1762-Paris 1794)
    Pleurez, doux Alcyons ! ô vous, oiseaux sacrés,
    Oiseaux chers à Thétys, doux Alcyons, pleurez !
    Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine !

    La Jeune Tarentine
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Je cherche le silence et la nuit pour pleurer.
    Le Cid, III, 4, Chimène
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Pleurez, pleurez, mes yeux et fondez-vous en eau !
    La moitié de ma vie a mis l'autre au tombeau.

    Le Cid, III, 3, Chimène
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Non, je ne pleure point, Madame, mais je meurs.
    Suréna, V, 5, Eurydice
  • Jean Froissart (Valenciennes 1333 ou 1337-Chimay après 1404)
    Tel pleure au main* qui rit le soir.
    Poésies
    *au matin
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car il pleure.
    Vous qui souffrez, venez à lui car il guérit.
    Vous qui tremblez, venez à lui car il sourit.
    Vous qui passez, venez à lui, car il demeure.

    Les Contemplations, Écrit au bas d'un crucifix, III, 4
  • Isidore Ducasse dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    Riez, mais pleurez en même temps.
    Chants de Maldoror
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Le pauvre esprit qui lamente* et soupire
    Et en pleurant tâche à vous faire rire.

    Épîtres, Au roi pour avoir été dérobé
    *se lamente
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    Le seul bien qui me reste au monde.
    Est d'avoir quelquefois pleuré.

    Poésies, Tristesse
  • François Rabelais (La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553)
    Ce disant, [Gargantua] pleurait comme une vache, mais tout soudain riait comme un veau.
    Pantagruel, 3
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Vous êtes empereur, Seigneur, et vous pleurez !
    Bérénice, IV, 5, Bérénice

    Commentaire
    Mot de Marie Mancini quittant Louis XIV.

  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
    Poésies, le Bateau ivre
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Qui pleure là, sinon le vent simple, à cette heure
    Seule, avec diamants extrêmes ? Mais qui pleure,
    Si proche de moi-même au moment de pleurer ?

    La Jeune Parque, Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    Il pleure dans mon cœur
    Comme il pleut sur la ville.

    Romances sans paroles, III , Messein
  • François Villon (Paris 1431-après 1463)
    Je ris en pleurs et attens sans espoir.
    Ballade du concours de Blois
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Malheureux, dont le cœur ne sait pas comme on aime,
    Et qui n'ont point connu la douceur de pleurer !

    Épîtres, Aux mânes de M. de Genonville
  • Horace en latin Quintus Horatius Flaccus (Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C.)
    Si vous voulez que je pleure, il faut d'abord que vous pleuriez.
    Art poétique, 102-103
    Si vis me flere, dolendum est primum ipsi tibi.
  • George Gordon, lord Byron (Londres 1788-Missolonghi 1824)
    Et si je ris de toute chose ici-bas,
    C'est afin de n'en pas pleurer.

    And if I laugh at any mortal thing
    'Tis that I may not weep.

    Don Juan, IV, 4
  • Abraham Cowley (Londres 1618-Chertsey 1667)
    Des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
    Words that weep and tears that speak.
    The Prophet

Mots proches

Lequel de ces verbes ne peut pas s'écrire avec un double « l » à la troisième personne du singulier du présent de l'indicatif ?