tenir

verbe transitif CONJUGAISON

(latin populaire *tenire, du latin classique tenere)

Définitions de tenir


  • Avoir quelque chose avec soi, à la main, le serrer sur soi, contre soi pour qu'il ne s'échappe pas : Tenir un paquet sous le bras.
  • Saisir quelqu'un, un animal et le maintenir, le maîtriser, guider ou entraver son mouvement : Tenir un cheval par la bride.
  • Saisir quelque chose, le serrer, s'y agripper pour ne pas tomber : Tenir la rampe.
  • Retenir, maintenir en place quelque chose d'autre : L'amarre qui tenait le bateau s'est rompue.
  • Se saisir de quelqu'un, d'un animal, s'en rendre maître : La police tient les coupables.
  • Profiter de la présence de quelqu'un, ne pas le laisser partir : Puisque je vous tiens, je vais vous demander un service.
  • Saisir quelque chose de telle manière, le placer, le garder dans telle position : Apprendre à bien tenir son archet.
  • Avoir, garder, maintenir telle attitude, tel état : Tenir les yeux baissés. Tenir son sérieux.
  • Garder tel quelqu'un ou quelque chose : Tenir un plat au chaud.
  • Avoir quelqu'un, un groupe sous son autorité et s'en faire obéir : Professeur qui ne sait pas tenir sa classe.
  • Gérer, diriger un établissement, avoir la charge d'une fonction : Tenir un hôtel. Tenir une rubrique dans un journal.
  • Occuper quelqu'un tout le temps : Les préparatifs du départ l'ont tenu.
  • Avoir prise sur quelqu'un, en parlant d'un sentiment, d'un mal : Quand la colère le tient, il est dangereux.
  • En parlant de quelque chose, garder la forme donnée : Cette étoffe ne tient pas le pli.
  • Avoir quelque chose en sa possession, le détenir, le posséder, en particulier après l'avoir cherché : Nous tenons la preuve de son innocence.
  • Avoir reçu ou obtenu quelque chose de quelqu'un : De qui tenez-vous ce renseignement ?
  • Familier. Être atteint, affecté d'un mal : Il tient une bonne cuite.
  • Prononcer tel genre de parole, soutenir le point de vue : Il tient des raisonnements absurdes.
  • Estimer, considérer quelqu'un, quelque chose comme : On peut tenir cette quantité pour négligeable.
  • Correspond à avoir avec certains noms et l'article : Tenir un rôle, une place importante.
  • Forme des locutions verbales avec des noms sans article ou avec des compléments introduits par en : Tenir compagnie. Tenir compte. Tenir en haleine.
  • Militaire

    Défendre une position, occuper un territoire, les contrôler.

Expressions avec tenir



  • Familier. En tenir pour,

    être épris de quelqu'un, être fort attaché à quelque chose.
  • Faire tenir quelque chose à quelqu'un,

    le lui communiquer : Faites-moi tenir un duplicata de ce document.
  • Tenir des comptes, un registre,

    en être chargé, s'en occuper.
  • Tenir la route,

    en parlant d'une voiture, bien adhérer au sol, ne pas se déporter dans les virages ou aux grandes vitesses ; être capable de faire face, être à la hauteur (familier).
  • Familier. Tenir le coup, le choc,

    supporter vaillamment les épreuves, les difficultés ; résister aux causes de destruction, de dégradation.
  • Tenir le vin, l'alcool,

    être capable de boire beaucoup sans perdre le contrôle de soi.
  • Tenir sa droite,

    circuler en maintenant son véhicule dans la moitié droite de la chaussée.
  • Tenir son rang,

    occuper avec dignité la place qui vous revient dans la société.
  • Tenir une maison,

    s'occuper de son entretien.
  • Tenir une promesse, un engagement, etc.,

    faire ce que l'on a promis, ne pas se dédire : Il a tenu (sa) parole.
  • Tenir une réunion, une assemblée, etc.,

    les faire : Tenir une conférence de presse.
  • Tenir un temps, une quantité, un espace,

    occuper, remplir ce temps, cet espace, contenir cette quantité.
  • Bourse

    Tenir un marché,

    surveiller le marché des titres d'une société, se charger des transactions sur ceux-ci.
  • Équitation

    Tenir un cheval,

    lui faire garder l'allure que l'on veut.
  • Marine

    Tenir la cape, tenir le plus près,

    se maintenir à ces allures.

    Tenir la mer,

    pour un navire, montrer des qualités de navigabilité par gros temps.
  • Musique

    Tenir l'accord,

    rester accordé.
  • Théâtre

    Tenir un rôle,

    jouer ce rôle.

Synonymes et contraires de tenir


Avoir quelque chose avec soi, à la main, le serrer sur soi, contre...

Contraire :

  • lâcher

Retenir, maintenir en place quelque chose d'autre.

Synonymes :

Avoir, garder, maintenir telle attitude, tel état.

Synonymes :

Garder tel quelqu'un ou quelque chose.

Synonymes :

Avoir quelqu'un, un groupe sous son autorité et s'en faire obéir.

Synonyme :

Occuper quelqu'un tout le temps.

Synonymes :

  • absorber - accaparer - prendre

Avoir quelque chose en sa possession, le détenir, le posséder,...

Synonymes :

Tenir une promesse, un engagement, etc.

Synonyme :

Homonymes des variantes de tenir



    tenons

  • tenon nom masculin

    tîntes

  • teinte adjectif
  • teinte nom féminin
  • tinte forme conjuguée du verbe tinter

Difficultés de tenir


  • CONJUGAISON

    Comme venir.

  • ACCORD

    Se tenir, v.pr. : l'accord du participe passé dépend du sens et de la place du complément d'objet.

    Accord avec le sujet :elles s'en sont tenues à ce que nous avions décidé ; elles se sont tenues loin du bord ; elles se sont tenues l'une à l'autre, elles se sont tenues par les poignets.

    Accord avec le complément d'objet placé avant le verbe :les harangues qu'ils se sont tenues (= les harangues qu'ils ont tenues l'un à l'autre).

    Participe invariable (complément d'objet placé après le verbe) : elles se sont tenu les poignets.

  • CONSTRUCTION

    Tenir qqn, qqch pour (+ attribut) : je la tiens pour une collaboratrice très consciencieuse ; les experts tiennent cette œuvre pour authentique. Cette construction est courante dans tous les registres. En revanche, la construction sans pour, naguère courante, n'est plus employée que dans le registre soutenu : la plupart des observateurs tiennent désormais battu le candidat sortant.

    Il tient à (+ pronom), que (+ subjonctif) : il tient à vous que nous partions demain ou que nous devions différer notre départ. - On n'emploie plus le ne explétif naguère en usage après les formes négative et interrogative : il ne tenait pas à vous que l'affaire ne réussît (Larousse du XXe s.) ; à quoi tenait-il que l'affaire ne réussît ? On dirait aujourd'hui : il ne tenait pas à vous que l'affaire réussît (ou réussisse, avec le subjonctif présent)  ; à quoi tenait-il que l'affaire réussisse ?

    Tenir à ce que. Au sens de « souhaiter vivement que », l'expression se construit avec le subjonctif : elle tient absolument à ce que vous veniez dîner. - Au sens de « provenir de », elle se construit avec l'indicatif : ses échecs tiennent à ce qu'il prend ses souhaits pour la réalité.

    Être tenu de (+ infinitif) : vous êtes tenu d'assister à toutes les réunions. - La construction avec à, quoique correcte, est beaucoup moins fréquente : vous n'êtes pas tenu à venir tous les jours.

    Être tenu à (+ nom) : il est tenu au devoir de réserve.

  • EMPLOI

    Tenir que (= affirmer, soutenir que), courant dans la langue classique, ne se dit plus : « Petit poisson deviendra grand [...] Mais le lâcher en attendant, / Je tiens pour moi que c'est folie » (La Fontaine).


Citations avec tenir


  • Jacques Audiberti (Antibes 1899-Paris 1965)
    Un bon tiens vaut mieux que deux tu l'as eu.
    L'Effet Glapion, Gallimard
  • René Char (L'Isle-sur-la-Sorgue, Vaucluse, 1907-Paris 1988)
    Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul.
    Feuillets d'Hypnos, Gallimard
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Nous promettons selon nos espérances, et nous tenons selon nos craintes.
    Maximes
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Le plus lent à promettre est toujours le plus fidèle à tenir.
    Émile ou De l'éducation

Mots proches

Un seul de ces mots prend un accent sur le « a ». Lequel ?