singe

nom masculin

(latin simius, du grec simos, qui a le nez camus)

Définitions de singe


  • Mammifère primate arboricole, fortement encéphalisé, à face souvent glabre. (Les singes constituent le sous-ordre des simiens.)
  • Familier. Personne au faciès grimaçant, simiesque.
  • Personne qui contrefait, imite quelqu'un : Le singe de son maître.
  • Populaire. Dans une entreprise, le chef, le directeur, le patron.
  • Populaire et vieux. Conserve de bœuf en boîte.

Expressions avec singe



  • Adroit, malin comme un singe,

    très adroit, très malin.
  • Familier. Faire le singe,

    faire des grimaces ou des pitreries grotesques.
  • Singe(-)araignée,

    nom usuel de l'atèle.
  • Singe vert,

    nom usuel du grivet.

Citations avec singe


  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Il y a toujours un fameux singe dans la plus jolie et la plus angélique des femmes !
    Autre étude de femme
  • Georges Louis Leclerc, comte de Buffon (Montbard 1707-Paris 1788)
    Les singes sont tout au plus des gens à talents, que nous prenons pour des gens d'esprit.
    Histoire naturelle, De l'homme
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie française, 1955
    Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet.
    Thomas l'imposteur, Gallimard
  • Anatole François Thibault, dit Anatole France (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924)
    Académie française, 1896
    Songez-y, un métaphysicien n'a, pour constituer le système du monde, que le cri perfectionné des singes et des chiens.
    Le Jardin d'Épicure, Calmann-Lévy
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe.
    Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Peuple caméléon, peuple singe du maître.
    Fables, les Obsèques de la Lionne
  • François Mauriac (Bordeaux 1885-Paris 1970)
    Académie française, 1933
    Le romancier est, de tous les hommes, celui qui ressemble le plus à Dieu : il est le singe de Dieu.
    Le Roman, L'Artisan du livre
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Les Français semblent* des guenons qui vont grimpant contremont** un arbre, de branche en branche, et ne cessent d'aller jusqu'à ce qu'elles sont arrivées à la plus haute branche, et y montrent le cul quand elles y sont.
    Essais, II, 17
    *ressemblent à
    **en escaladant
  • François Rabelais (La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553)
    Onques* vieil singe ne fit belle moue**.
    Le Tiers Livre, Prologue
    *jamais
    **grimace
  • Jean Rostand (Paris 1894-Ville-d'Avray 1977)
    Académie française, 1959
    La nature, dans l'homme, s'épanouit et se désavoue. L'homme, ce singe dénaturé […].
    Pensées d'un biologiste, Stock
  • Henry Louis Mencken (Baltimore, Maryland, 1880-Baltimore, Maryland, 1956)
    Néanmoins, il est encore plus difficile pour le singe moyen de croire qu'il descend de l'homme.
    Nevertheless, it is even harder for the average ape to believe that he has descended from man.
    Chrestomathy, 618

Mots proches

Quel mode convient-il d'employer à la suite de la locution « après que » ?