médecin

nom

(latin medicus)

Définitions de médecin


  • Personne qui, titulaire du diplôme de docteur en médecine, exerce la médecine : Elle est médecin de campagne.

Expressions avec médecin



  • Médecin aide-major, auxiliaire, major principal, sous-lieutenant, lieutenant, capitaine, commandant, lieutenant-colonel, colonel,

    anciennes appellations des grades de la hiérarchie des médecins militaires.
  • Médecin aspirant,

    grade donné aux élèves officiers des écoles du service de santé de Lyon et de Bordeaux au début de leur quatrième année d'études universitaires, ainsi qu'aux médecins du contingent effectuant leur service national après deux mois de service actif.
  • Médecin des hôpitaux,

    titre qui était donné aux médecins ayant passé un concours (médicat) en vue d'accéder aux fonctions de chef de service dans un hôpital public.
  • Médecin d'état civil,

    celui qui est chargé par l'Administration d'aller constater les décès.
  • Médecin du travail,

    médecin examinant les travailleurs d'une ou de plusieurs entreprises et appointé par le ou les employeurs.
  • Médecin traitant,

    médecin qui suit l'évolution d'une maladie après en avoir précisé le diagnostic et prescrit le traitement.

Synonymes de médecin


Personne qui, titulaire du diplôme de docteur en médecine,...

Synonymes :


Difficultés de médecin


  • ORTHOGRAPHE

    On écrit médecin-chef, médecin-conseil, avec un trait d'union. Médecin généraliste, médecin militaire, médecin inspecteur, sans trait d'union.

  • CONSTRUCTION

    Aller chez le médecin. On doit dire aller chez le médecin.
    recommandation :
    Éviter le tour populaire aller au médecin. → à


Citations avec médecin


  • Jules Amédée Barbey d'Aurevilly (Saint-Sauveur-le-Vicomte 1808-Paris 1889)
    Dans une société qui devient de plus en plus matérialiste, le confesseur, c'est le médecin.
    Disjecta membra
  • Guillaume Bouchet sieur de Brocourt (Poitiers 1513-1594)
    Je voudrais […] que l'on fît comme en un certain pays, là où si les malades meurent, on fait payer les médecines à leurs médecins.
    Les Sérées
  • Georges Cabanis (Cosnac, Corrèze, 1757-Rueil, commune de Seraincourt, Val-d'Oise, 1808)
    L'étude de l'homme physique est également intéressante pour le médecin et pour le moraliste.
    Rapports du physique et du moral de l'homme
  • Bonaventure Des Périers (Arnay-le-Duc vers 1500 ?-vers 1543)
    Il vaut mieux tomber dans les mains d'un médecin heureux que d'un médecin savant.
    Nouvelles Récréations et joyeux devis
  • Eugène Ionesco (Slatina 1912-Paris 1994)
    Un médecin consciencieux doit mourir avec le malade s'ils ne peuvent pas guérir ensemble.
    La Cantatrice chauve, Gallimard
  • Jean de La Bruyère (Paris 1645-Versailles 1696)
    La témérité des charlatans, et leurs tristes succès, qui en sont les suites, font valoir la médecine et les médecins ; si ceux-ci laissent mourir, les autres tuent.
    Les Caractères, De quelques usages
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    L'un disait : Il est mort ; je l'avais bien prévu.
    - S'il m'eût cru, disait l'autre, il serait plein de vie.

    Fables, les Médecins
  • Julien Offray de La Mettrie (Saint-Malo 1709-Berlin 1751)
    Je sens tout ce que demande l'intérêt de la société ; mais il serait sans doute à souhaiter qu'il n'y eût pour juges que d'excellents médecins.
    L'Homme machine
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, mais la médecine.
    Mes pensées
  • Anonyme
    Médecin, guéris-toi toi-même.
    Medice, cura te ipsum.

Mots proches

Lequel de ces mots a un accent différent ?