Grèce antique

[dossier]

Olympie, l'Héraïon
Olympie, l'Héraïon

Résumé du dossier

Vers 1600 av. J.-C., les Hellènes s’installent dans ce qui deviendra la Grèce et dominent les populations primitives (Crétois et Égéens). Ainsi naît la civilisation mycénienne développée par ces premiers grecs (dits encore « Achéens »). Au xiie s. av. J.-C., les envahisseurs doriens détruisent les cités achéennes et fondent de nouvelles cités sur les rives de l’Asie Mineure. À partir ve s., si la Grèce ne forme jamais un État unifié, elle est constituée de centaines de cités, que dominent Athènes, Sparte et Thèbes. Rivales, celles-ci s’unissent contre les Perses (guerres médiques), qu’elles battent à Marathon. Dans l’Athènes de Périclès s’épanouit la civilisation grecque dite « classique ». La cité fonctionne selon un modèle démocratique. Maîtresse des mers, elle dirige la Confédération de Délos. Cette période est la plus brillante de l’histoire d’Athènes : son rayonnement culturel est intense et s’exprime dans l’Acropole, les œuvres de Phidias ou les tragédies de Sophocle et d’Eschyle. La guerre du Péloponnèse oppose bientôt Athènes à Sparte, qui en sortira victorieuse. Au ive s., la Macédoine impose peu à peu son hégémonie : Alexandre le Grand renverse l’Empire perse et pousse ses conquêtes en Asie et en Afrique, modifiant fortement le monde grec. À sa mort, ses généraux se partagent son royaume. Commence alors la période dite « hellénistique », qui va se poursuivre jusqu’à la conquête romaine. La ville d’Alexandrie, en Égypte, représente le principal foyer de la civilisation hellénistique.

Acropole d'Athènes
Acropole d'Athènes
Charles Alphonse Dufresnoy, la Mort de Socrate
Charles Alphonse Dufresnoy, la Mort de Socrate
Delphes, la tholos
Delphes, la tholos
La Victoire de Samothrace
La Victoire de Samothrace
Olympie, l'Héraïon
Olympie, l'Héraïon
Périclès
Périclès
Voir plus