vertige

nom masculin

(latin vertigo, -inis, de vertere, tourner)

Définitions de vertige


  • Peur, malaise ressentis au-dessus du vide, se traduisant par la sensation d'être attiré par celui-ci et par des pertes d'équilibre : Avoir le vertige en montagne.
  • Sensation erronée de déplacement du corps par rapport à l'espace environnant, ou de l'espace par rapport au corps, liée à un déséquilibre entre les deux appareils vestibulaires.
  • Trouble, exaltation, égarement dû à quelque chose d'intense : Le vertige de la gloire.

Synonymes de vertige


Peur, malaise ressentis au-dessus du vide, se traduisant par...

Synonyme :

  • tournis (familier)

Citations avec vertige


  • Henri Alban Fournier, dit Alain-Fournier (La Chapelle-d'Angillon, Cher, 1886-bois de Saint-Rémy, Hauts de Meuse, 1914)
    L'amour comme un vertige, comme un sacrifice, et comme le dernier mot de tout.
    Correspondance avec Jacques Rivière, Gallimard
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    Je n'ai jamais rien demandé à ce que je lis que le vertige.
    J'abats mon jeu, Éditeurs français réunis
  • Antonin Artaud (Marseille 1896-Ivry-sur-Seine 1948)
    Qui ne sent pas la bombe cuite et le vertige comprimé n'est pas digne d'être vivant.
    Van Gogh, le suicidé de la société, Gallimard
  • Pierre Emmanuel pseudonyme littéraire devenu le patronyme légal de Noël Mathieu (Gan, Pyrénées-Atlantiques, 1916-Paris 1984)
    L'honneur de l'homme est d'atteindre à ce centre où la certitude se fait vertige et le vertige certitude.
    Versant de l'âge, Le Seuil
  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges.
    Une saison en enfer, Délires II

Mots proches

De quelle langue viennent les mots « satisfecit », « accessit » et « déficit » ?