rire

verbe intransitif CONJUGAISON

(latin ridere)

Définitions de rire


  • Manifester une gaieté soudaine par l'expression du visage et par certains mouvements de la bouche et des muscles faciaux, accompagnés d'expirations plus ou moins saccadées et bruyantes : Rire de bon cœur.
  • En parlant de parties du visage, avoir l'expression du rire, de la gaieté : Une bouche qui rit largement.
  • S'amuser, se divertir : Un repas où l'on a bien ri.
  • Agir, parler, faire quelque chose par jeu, sans intention sérieuse : Je vous ai dit cela pour rire.
  • Littéraire. Offrir un aspect souriant, qui semble une image de la bonne humeur : Un village qui rit sous le soleil.

Expressions avec rire



  • Familier. Histoire de rire,

    en matière de plaisanterie.
  • Laissez-moi rire, vous voulez rire,

    ce n'est pas croyable, pas vrai.
  • Pour rire, ou, familièrement, pour de rire,

    pour faire semblant ; qui est plus ou moins comique ou ridicule et ne doit pas être pris au sérieux.
  • Rire au nez, à la barbe de quelqu'un,

    se moquer de lui en face et de façon provocante.
  • Rire du bout des dents, du bout des lèvres,

    rire à contrecœur.
  • Sans rire,

    sérieusement.

Synonymes et contraires de rire


Manifester une gaieté soudaine par l'expression du visage...

Synonymes :

Contraire :

  • pleurer

En parlant de parties du visage, avoir l'expression du rire,...

Synonyme :

  • sourire

S'amuser, se divertir.

Synonymes :

Agir, parler, faire quelque chose par jeu, sans intention sérieuse.

Synonymes :

  • badiner - blaguer (familier) - plaisanter

Homonymes des variantes de rire



    ri

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

    rie

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

    rient

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

    ries

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

    ris

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

    rit

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

    rît

  • ris nom masculin
  • riz nom masculin

Citations avec rire


  • Anonyme
    Tel en pleurera qui maintenant en rit.
    Tiex en plorra qui or en rit.
    Roman de Renart
  • Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux (Paris 1636-Paris 1711)
    On sera ridicule, et je n'oserai rire ?
    Satires
  • Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort (près de Clermont-Ferrand 1740-Paris 1794)
    Académie française, 1781
    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.
    Maximes et pensées
  • Alain Chartier (Bayeux vers 1385-vers 1435)
    Je n'ay bouche qui puisse rire
    Que les yeulx ne l'en dementissent.

    La Belle Dame sans mercy
  • Jean Froissart (Valenciennes 1333 ou 1337-Chimay après 1404)
    Tel pleure au main* qui rit le soir.
    Poésies
    *au matin
  • Jean de La Bruyère (Paris 1645-Versailles 1696)
    Il faut rire avant que d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.
    Les Caractères, Du cœur
  • Isidore Ducasse dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    Riez, mais pleurez en même temps.
    Chants de Maldoror
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Le pauvre esprit qui lamente* et soupire
    Et en pleurant tâche à vous faire rire.

    Épîtres, Au roi pour avoir été dérobé
    *se lamente
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    C'est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens.
    La Critique de l'École des femmes, 6, Dorante
  • André Pieyre de Mandiargues (Paris 1909-Paris 1991)
    Rire est mieux qu'expliquer quand on est certaine d'être aimée.
    La Marge, Gallimard
  • François Rabelais (La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553)
    Ce disant, [Gargantua] pleurait comme une vache, mais tout soudain riait comme un veau.
    Pantagruel, 3
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    Si vous voulez que je vous aime,
    Ne riez pas trop haut.

    Les Contrerimes, Émile-Paul
  • François Villon (Paris 1431-après 1463)
    Je ris en pleurs et attens sans espoir.
    Ballade du concours de Blois
  • Bible
    Malheur à vous qui riez maintenant, car vous connaîtrez le deuil et les larmes !
    Évangile selon saint Luc, VI, 25

Mots proches

Quel mode convient-il d'employer à la suite de la locution « après que » ?