mépriser

verbe transitif CONJUGAISON

(de priser)

Définitions de mépriser


  • Considérer quelqu'un, sa conduite comme indignes d'estime, de considération, les condamner moralement : Je le méprise d'avoir été si lâche.
  • Ne faire aucun cas de quelque chose, le négliger : Mépriser le danger. Mépriser l'argent.

Synonymes et contraires de mépriser


Considérer quelqu'un, sa conduite comme indignes d'estime,...

Synonymes :

Contraires :

Ne faire aucun cas de quelque chose, le négliger.

Synonymes :

Contraires :


Citations avec mépriser


  • Gérard Bauër (Le Vésinet 1888-Paris 1967)
    J'admire et méprise les hommes pour tout ce qu'ils sont capables d'endurer.
    Carnets, Gallimard
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser.
    La Peste, Gallimard
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Le comble de l'orgueil, c'est de se mépriser soi-même.
    Carnets
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    On ne méprise pas tous ceux qui ont des vices, mais on méprise tous ceux qui n'ont aucune vertu.
    Maximes
  • Maurice Martin du Gard (1896-1970)
    Il est des moments où il ne vous resterait plus aucun droit si l'on ne pouvait mépriser.
    Petite Suite de maximes et de caractères, Flammarion
  • Honoré Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau (Le Bignon, aujourd'hui Le Bignon-Mirabeau, Loiret, 1749-Paris 1791)
    Nous ne devons jamais ni trop admirer ni trop mépriser.
    Lettre au major de Mauvillon
  • Jules Renard (Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910)
    On finit toujours par mépriser ceux qui sont trop facilement de notre avis.
    Journal, 1er juin 1906 , Gallimard
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Je le haïrais davantage si je le méprisais moins.
    Correspondance, à M. Moulton

    Commentaire
    Il s'agit de Voltaire.

  • Alexis Clérel de Tocqueville (Paris 1805-Cannes 1859)
    Il ne faut pas mépriser l'homme, si l'on veut obtenir des autres et de soi de grands efforts.
    Correspondance, à G. de Beaumont, 22 avril 1838
  • Heinrich von Kleist (Francfort-sur-l'Oder 1777-Wannsee, près de Berlin, 1811)
    La vie a une grande valeur pour celui qui la méprise.
    La Famille Schroffenstein
    Das Leben ist viel wert, wenn man's verachtet.
    Die Familie Schroffenstein

Mots proches

« Ma [foi], c'est la dernière [foi] que je vends du [foi] dans la ville de [foi] » (comptine enfantine). Combien y a-t-il de graphies du son [foi] ?