Bélisaire

Général byzantin (en Thrace vers 500-Constantinople 565).

Justinien er fit de lui le premier général de l'Empire. Vainqueur des Perses en 530, lors de la sédition Nika, en 532, il sauva le trône de Justinien. Il reconquit l'Afrique sur les Vandales (533) et occupa la Sicile (535), Naples et Rome, mais sous le roi Vitigès, les Ostrogoths l'assiégèrent dans Rome, qu'il défendit avec héroïsme pendant un an (537-538).

Rome délivrée, Bélisaire s'empara de Ravenne. Ses succès excitèrent la jalousie de la cour puis de l'empereur, qui le rappela ; en 541 et 542, Bélisaire arrêta les Perses du roi Khosrô Ier qui tentaient d'occuper l'Asie Mineure, mais, sans forces suffisantes, il échoua en 544 dans la défense de Rome contre les Ostrogoths de Totila.

Découragé, il demanda son rappel et commanda à Constantinople la garde impériale. Par un dernier exploit, il sauva Constantinople de l'attaque des Huns en 559. Mais il fut, en 562, impliqué dans une conspiration et disgracié quelque temps. La légende de Bélisaire aveugle et mendiant n'a aucune réalité historique.

Pour en savoir plus, voir l'article Empire byzantin : histoire.