s'enfuir

verbe pronominal CONJUGAISON

Définitions de s'enfuir


  • Quitter volontairement, rapidement et le plus souvent subrepticement un lieu, prendre la fuite : Il s'est enfui de prison.
  • Littéraire. Passer, s'écouler, s'évanouir, disparaître : Ma jeunesse s'enfuit.

Difficultés de s'enfuir


  • CONJUGAISON

    Comme fuir. Attention au i après le y aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous nous enfuyions, (que) vous vous enfuyiez.

  • ACCORD

    Le participe passé s'accorde toujours avec le sujet : elles se sont enfuies.

  • EMPLOI

    Pour des raisons d'euphonie, on évite en général d'employer en devant s'enfuir aux formes simples : si vous ouvrez la cage, le gorille s'enfuira (plutôt que : le gorille s'en enfuira, qui est cependant correct). Aux formes composées, en revanche, l'emploi de en est courant : le gorille s'en est enfui.

    Il s'en est enfui. Dans cette construction, le pronom en doit renvoyer à un nom de lieu : on avait mal fermé la porte de la cage, le gorille s'en est enfui.
    recommandation :
    Ne pas employer s'en enfuir quand en ne représente aucun lieu précis (en est déjà inclus dans le verbe) : trop tard, il s'est enfui ! (et non *il s'en est enfui !).
    remarque
    Au XVIIe s., s'enfuir pouvait se conjuguer avec le préfixe disjoint, comme s'en aller : « Mais fuyez-vous-en, le voici ! » (Molière).


Citations avec enfuir


  • Virgile en latin Publius Vergilius Maro (Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, 70 avant J.-C.-Brindes 19 avant J.-C.)
    [La bergère Galatée] s'enfuit vers les saules, mais veut auparavant se faire voir.
    Les Bucoliques, III, 65
    Et fugit ad salices, et se cupit ante videri.

Mots proches

« Qu'y a t il de plus tape à l'œil que le faux marbre ? ». Combien doit-on mettre de traits d'union dans cette phrase ?