campagnes de Syrie

Révolte druze en Syrie (1925-1927)
Révolte druze en Syrie (1925-1927)

Opérations militaires auxquelles ont participé les troupes françaises du Levant.

1. Expédition de 1860

L'insurrection des Druzes contre les chrétiens maronites (→ Église maronite), protégés par la France en vertu des capitulations de 1536, amène une intervention française, décidée par Napoléon III en accord avec les puissances. Un corps de 6 000 hommes, aux ordres du général de Beaufort d'Hautpoul, débarque à Beyrouth en août 1860, et rayonne au Liban, qu'il évacue en juin 1861. La France obtient du Sultan la nomination d'un gouverneur chrétien du Liban, désormais soustrait à l'autorité des pachas de Damas et de Beyrouth.

2. Campagnes de 1912-1921

Après la Première Guerre mondiale, pendant laquelle elle a occupé l'île Ruwad, la France, à qui est confié le mandat sur le Liban et la Syrie, est obligée d'intervenir en Cilicie, à la suite d'un soulèvement dirigé par Mustafa Kemal. Finalement, Damas est occupée, après que Gouraud eut battu Faysal (juillet 1920), qui, sous l'influence anglaise de Lawrence, s'opposait à la présence française en Syrie.

3. Campagnes des Druzes (1925-1926)

Un soulèvement ayant éclaté dans le djebel Druze (1925) sous l'influence de Faysal et de son frère Abdullah de Transjordanie, Gamelin, adjoint du haut-commissaire Sarrail, dégage (septembre) puis reconquiert (avril 1926) Suayda, réprime l'insurrection à Damas et pacifie la région en un an. Le problème de la frontière syro-transjordanienne est réglé par un accord franco-anglais (1926).

4. Campagne de 1941

Après l'armistice du 22 juin 1940, les troupes de Syrie restent fidèles au maréchal Pétain, sauf quelques escadrons tcherkesses qui rejoignent les Forces françaises libres. Lorsque, à Bagdad, Rachid Ali se révolte contre les Anglais, l'amiral Darlan donne l'ordre, le 6 mai 1941, au général Dentz, haut-commissaire de France à Damas, de laisser transiter sur les aérodromes syriens les avions allemands à destination de l'Iraq. Cette décision provoque (6 juin) l'intervention des forces britanniques venues d'Iraq, renforcées d'une division française libre ; de durs combats les opposent aux unités de Vichy qui doivent évacuer Damas, tandis que Palmyre est encerclée. Le 14 juillet, la convention de Saint-Jean-d'Acre met un terme à cet affrontement fratricide et sanglant. La majorité des forces du général Dentz sont rapatriées en zone libre ou en Afrique du Nord.

Pour en savoir plus, voir l'article Syrie : histoire.