dalle

nom féminin

(normand dalle, de l'ancien nordique daela, rigole)

Définitions de dalle


  • Plaque dimensionnée de marbre, pierre, céramique, verre, métal, béton, etc., plus grande qu'un carreau, employée en nombre pour le revêtement de sols ou de murs.
  • Grand espace ouvert constitué par un sol artificiel réunissant des immeubles modernes à un niveau dit rez-de-dalle.
  • Populaire. Gorge, gosier.
  • Alpinisme

    Paroi rocheuse, plus ou moins redressée, lisse et sans fissure.
  • Bâtiment

    Plancher monobloc en béton armé, solidaire de ses appuis, allégé ou non par des corps creux et raidi ou non par des nervures.
  • Géologie

    Plaque de roche limitée en épaisseur par deux surfaces parallèles provenant d'un débit naturel ou d'un sciage.

Expressions avec dalle



  • Populaire. Avoir, crever la dalle,

    avoir très faim.
  • Populaire. Avoir la dalle en pente,

    avoir (toujours) soif.
  • Dalle (funèbre),

    pierre recouvrant la tombe.
  • Populaire. Se rincer la dalle,

    boire.
  • Archéologie

    Dalle tumulaire ou funéraire,

    plaque, le plus souvent de pierre, posée au-dessus d'une sépulture, notamment dans le dallage d'une église, et portant en général une épitaphe et/ou une effigie gravée.
  • Bâtiment

    Dalle de répartition,

    sorte de radier en béton.

    Dalle flottante,

    plaque de ciment armé, établie à dilatation libre sur un plancher-dalle pour fournir un sol sans transmission des bruits d'impact, ou pour soutenir l'étanchéité d'une terrasse.
  • Géologie

    Roche en dalles,

    roche qui se débite en dalles parallèlement au litage ou à la schistosité (calcaire, phonolite, schistes).

Synonymes de dalle


Bâtiment.

Plancher monobloc en béton armé, solidaire de ses appuis,...

Synonyme :

Dalle tumulaire ou funéraire

Synonyme :

Homonymes de dalle



Citations avec dalle


  • Henri Michaux (Namur 1899-Paris 1984)
    Le sage trouve l'édredon dans la dalle.
    Tranches de savoir, Cercle des Arts

Mots proches

Lequel de ces substantifs masculins se finissant par le son [é] ne prend pas de « e » ?