Épaminondas

Général et homme d'État béotien (Thèbes vers 418-Mantinée 362 avant J.-C.).

D'une grande culture musicale et philosophique, il se lie dès sa jeunesse avec Pélopidas, l'un des chefs du parti populaire à Thèbes, avec qui il libère la cité du joug spartiate en 379. En 371, il est député à Sparte pour y traiter de la paix, mais sans résultat. Il réorganise l'armée thébaine, remporte sur les Spartiates une victoire à Leuctres (371), envahit le Péloponnèse en 370, enlève à Sparte la Messénie, reconstruit Messène, donnant à Thèbes l'hégémonie en Grèce centrale, dans le Péloponnèse et en Béotie. En 364, il gagne aux Thébains l'alliance de Rhodes, de Chio, de Byzance pour s'opposer à la puissance maritime d'Athènes. Une ligue se forme contre Thèbes entre Sparte, Athènes, Mantinée, les Éléens et les Achéens. En 362, Épaminondas envahit alors le Péloponnèse et bat les coalisés à Mantinée (4 juillet 362), mais est mortellement blessé. L'hégémonie thébaine disparut avec lui.