Identifiez-vous ou Créez un compte

glande salivaire

Glande parotide
Glande parotide

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Organe constitué d'une multitude de cellules spécialisées dont la fonction est de sécréter la salive et de la libérer dans la cavité buccale.

Les glandes salivaires sont des glandes exocrines (déversant leur sécrétion vers l'extérieur du corps), qui comprennent deux glandes parotides, deux glandes sous-maxillaires, une glande sublinguale et de nombreuses glandes accessoires.

Les glandes parotides, situées derrière la branche montante du maxillaire inférieur, sont les plus volumineuses des glandes salivaires. Traversées par le nerf facial, elles rejettent la salive dans le canal de Sténon, qui s'ouvre à la face interne de la joue, en regard de la première molaire supérieure ;

— les oreillons provoquent une augmentation de volume des glandes parotides, qui deviennent visibles et palpables ;

— l'adénome pléiomorphe est une tumeur bénigne de la parotide, qui augmente de volume jusqu'à déformer le visage ; le traitement consiste à retirer chirurgicalement toute la glande, intervention rendue délicate par la nécessité de respecter le nerf facial et ses branches ;

— le syndrome de Gougerot-Sjögren peut également provoquer une augmentation de volume de la parotide.

Les glandes sous-maxillaires, situées dans le plancher de la bouche, rejettent la salive dans le canal de Wharton, qui s'ouvre sous la langue en regard des incisives inférieures ;

— la lithiase du canal de Wharton est la formation d'un calcul, par précipitation de sels de calcium, obstruant le canal. Au cours d'un repas, la glande atteinte est stimulée mais ne peut rejeter la salive, ce qui provoque son gonflement ou une douleur, les symptômes disparaissant entre les repas. Il arrive que le calcul s'expulse spontanément ; il peut aussi devoir être extrait chirurgicalement.

La glande sublinguale est une glande médiane, localisée dans le plancher de la bouche et comportant deux canaux excréteurs, les canaux de Rivinus et de Walther.

Les glandes salivaires accessoires se situent dans la muqueuse des lèvres. Elles peuvent faire l'objet d'une biopsie pour confirmer le diagnostic d'une sarcoïdose ou d'un syndrome de Gougerot-Sjögren.

Voir : syndrome de Gougerot-Sjögren, lithiase, syndrome de Mikulicz, parotidite, salive, sialite.