Identifiez-vous ou Créez un compte

adénosine

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Acide aminé issu de l'adénine dont les dérivés phosphorés jouent des rôles importants dans la transmission du message hormonal, dans l'agrégation plaquettaire et dans le métabolisme énergétique.

La liaison de l'adénosine à un, deux ou trois atomes de phosphore crée respectivement l'adénosine monophosphate (A.M.P.), dont la forme cyclique (A.M.P.c) est la plus importante, l'adénosine diphosphate (A.D.P.) et l'adénosine triphosphate (A.T.P.).

ADÉNOSINE DIPHOSPHATE

L'adénosine diphosphate fixe l'énergie libérée par les réactions biochimiques de l'organisme pour produire l'adénosine triphosphate. Elle intervient également en favorisant l'agrégation plaquettaire.

ADÉNOSINE MONOPHOSPHATE CYCLIQUE

Cette substance chimique est produite à partir de l'adénosine triphosphate sous l'influence de l'adénylate cyclase, enzyme activée par une hormone. L'adénosine monophosphate cyclique est appelée « second messager », car elle va déclencher la réponse de la cellule suscitée par l'arrivée du premier messager hormonal.

Les dosages de l'adénosine monophosphate cyclique dans le sang et les urines, effectués par méthode radio-immunologique, sont le reflet de sa concentration cellulaire. Dosée dans les urines, l'adénosine monophosphate cyclique reflète l'activité de la parathormone sur les cellules du tubule rénal. Sa mesure est utilisée pour le diagnostic des hyperparathyroïdies.

ADÉNOSINE TRIPHOSPHATE

Cette substance chimique se caractérise par l'instabilité de la liaison de deux de ses trois atomes de phosphore : la rupture de cette liaison libère une énergie importante. Ainsi, l'adénosine triphosphate, après avoir capté l'énergie libérée par la dégradation des glucides, la libère sous l'effet d'enzymes, selon les besoins de l'organisme. La production d'énergie entraîne la transformation de l'adénosine triphosphate en adénosine diphosphate, qui, à son tour, fixe l'énergie de l'organisme pour produire l'adénosine triphosphate. Toute activité consommatrice d'énergie fait donc appel à l'adénosine triphosphate, qu'il s'agisse des contractions musculaires ou des transferts actifs d'ions à travers les membranes cellulaires.