Autriche : population

Vienne
Vienne

  • Population : 8 495 000 hab. (estimation pour 2013)

En un peu plus de cent ans, l'Autriche, dans ses limites actuelles, a vu sa population passer de 5 à plus de 8,3 millions d'habitants, la fécondité étant restée longtemps élevée. Ce dynamisme a été général à l'ensemble du pays, à deux exceptions près : le Burgenland (territoire hongrois avant 1919) et, surtout, la capitale, qui a sérieusement pâti de l'éclatement de l'Empire et a perdu quelque 500 000 résidents depuis le début du xxe s. Avec 2 millions d'habitants, Vienne demeure cependant la principale agglomération autrichienne, loin devant Graz, la deuxième ville du pays, qui abrite moins de 250 000 personnes. La densité moyenne de population (100 habitants par km2) est modérée compte tenu des contraintes du relief. Le taux de population urbaine est l'un des plus faibles d'Europe (moins de 70 %). L'Autriche est en effet parvenue à maintenir une population significative dans les campagnes : même les Länder les plus montagneux comme le Tyrol ou Salzbourg connaissent une densité de l'ordre de 50 habitants par km2.

Les divisions administratives de l'Autriche

DIVISIONS ADMINISTRATIVES DE L'AUTRICHE

Länder

Superficie
(en km2)

Population
(recensement de 2011)

Capitale

Vienne

415

1 714 227

Vienne

Autriche (Basse-)

19 172

1 614 693

Sankt Pölten

Autriche (Haute-)

11 980

1 413 762

Linz

Burgenland

3 966

285 685

Eisenstadt

Carinthie

9 533

556 173

Klagenfurt

Salzbourg

7 154

529 066

Salzbourg

Styrie

16 387

1 208 575

Graz

Tyrol

12 647

709 319

Innsbruck

Vorarlberg

2 601

370 440

Bregenz

Comme la plupart des autres pays européens, l'Autriche est confrontée au vieillissement de sa population. La fécondité (1,4 enfant par femme) et la mortalité (9 ‰) ont atteint un niveau très faible, l'espérance de vie est élevée (83 ans pour les femmes, 78 ans pour les hommes), le renouvellement des générations n'est plus assuré, l'âge moyen augmente. Les Autrichiens de plus de 65 ans représentent désormais 17 % de la population, les jeunes âgés de moins de 15 ans, 14 % seulement.

Dans sa très grande majorité (98 %), la population est d'expression allemande. Depuis une loi de 1976, six minorités de nationalité autrichienne (Croates, Hongrois, Tchèques, Slovènes, Slovaques puis, plus récemment, Rom) ont obtenu le statut de « groupe ethnique » qui leur confère un certain nombre de droits en matière linguistique. Les étrangers – environ 9 % de la population, soit l'un des taux les plus élevés d'Europe – sont soumis au « droit du sang » qui leur interdit pratiquement toute naturalisation, même s'ils sont nés en Autriche.

Après avoir été longtemps singulière, la répartition de la population active se rappoche de celle des autres pays développés. L'agriculture et la sylviculture demeurent relativement importantes, avec 5 % des actifs, de même que l'industrie (27 %), alors que, corrélativement, le secteur tertiaire fournit un peu moins de 70 % des emplois. De ce point de vue, l'Autriche se rapproche davantage de l'Italie que de la France ou de l'Allemagne. Le taux de chômage dépasse les 5 % de la population active. Le salariat prédomine largement (plus de 80 % de la population active).

Pour en savoir plus, voir les articles Géographie physique de l'Autriche et Activités économiques de l'Autriche.