En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

maladies transmises par les animaux ou anthropozoonose ou zoonose

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Maladies virales, bactériennes ou parasitaires, transmises des animaux à l'homme, que ce soit directement (morsure, griffure, piqûre) ou indirectement (viande, piqûre avec la carcasse ou une arête d'un animal mort, etc.).

Les maladies transmises par l'animal sont très nombreuses : maladies virales (rage, fièvre jaune, dengue, etc.), bactériennes (brucellose, charbon, leptospirose, tularémie, psittacose, lymphoréticulose bénigne d'inoculation, etc.), parasitaires (leishmanioses, téniasis, toxoplasmose, trichinellose, trypanosomoses, etc.). Les animaux peuvent intervenir de multiples façons dans la transmission d'un agent infectieux, ou dans le maintien de cet agent dans le milieu.

L'animal subit l'infection naturelle par l'agent pathogène responsable (virus, bactérie ou parasite) de la maladie. La transmission à l'homme se fait directement (morsure, griffure, etc.), ou indirectement (via les excréments, le sang, le lait, la viande, etc.). L'hôte peut être atteint (cas de la rage chez le renard) ou pas (animal réservoir).

L'animal réservoir est un hôte qui ne développe pas de maladies. Il contribue ainsi à assurer durablement la présence de l'agent infectieux dans l'environnement. Les animaux réservoirs sont généralement des rongeurs, des oiseaux, des chauves-souris ou des animaux d'élevage. La transmission à l’homme est alors souvent assurée par un autre animal appelé vecteur.

L'animal vecteur véhicule un agent pathogène qui doit obligatoirement réaliser une étape de son cycle naturel avant transmission à l'homme. Les vecteurs les plus fréquents sont des arthropodes : insectes (moustiques, mouches) ou acariens (tiques). Les animaux domestiques (chiens, chats) peuvent aussi propager ces maladies.

Certains professionnels sont plus exposés : bouchers, équarrisseurs, égoutiers, éleveurs, vétérinaires, laborantins.

Il existe des vaccins contre la brucellose, la fièvre jaune, la leptospirose et la rage.

Voir : maladies transmises par l’eau et les aliments, maladies transmises par les insectes, zoonose.