Ferhat Abbas ou Farhat Abbas

Homme politique algérien (Bouafroune, aujourd'hui dans Ouadjana, près de Taher, 1899-Alger 1985).

Pharmacien à Sétif, il crée en 1938 l'Union populaire algérienne, publie, en 1943, le « Manifeste du peuple algérien » et fonde, en 1946, le parti de l'Union démocratique du manifeste algérien (UDMA), qui préconise une Algérie fédérée à la France.

Membre de la seconde Assemblée constituante , puis de l'Assemblée algérienne en 1948, il gagne Le Caire après les débuts de l'insurrection. De 1958 à 1961, il préside le gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), il est élu, après l'indépendance, député de Sétif à l'Assemblée nationale consituante algérienne (septembre 1962) et en devient président, mais, opposé au radicalisme de Ben Bella, il doit démissionner en août 1963. Exclu du FLN, il est arrêté et détenu de juiller 1964 à juin 1965. Il est l'auteur de Autopsie d'une guerre (1980) et l'Indépendance confisquée (1984).

Pour en savoir plus, voir les articles Algérie : histoire, guerre d'Algérie.