Identifiez-vous ou Créez un compte

charbon

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Maladie infectieuse non contagieuse due au bacille à Gram négatif Bacillus anthracis, dit bactéridie charbonneuse.

Certains pays, notamment anglo-saxons, ont conservé pour cette maladie la dénomination, d'origine grecque, d'anthrax.

Le bacille est présent, sous forme de spores, dans de nombreux sols et fumiers. La maladie du charbon est transmise à l'homme par les animaux (ovins, équins, caprins) vivants ou morts. La contamination par voie cutanée s'effectue le plus souvent lors de la manipulation de cadavres d'animaux malades ou de leurs dérivés (laines, crins, peaux). La contamination par voie aérienne (inhalation des spores de la bactérie) entraîne les formes pulmonaires du charbon, qui sont les plus graves (maladie des trieurs de laine).

Symptômes et signes

L'incubation dure 2 ou 3 jours. Le signe le plus caractéristique est une pustule qui siège souvent à la face et devient vite une tuméfaction noirâtre, accompagnée d'un œdème inflammatoire local important et d'une adénopathie satellite, et évoluant vers une escarre. Les formes extensives, avec œdème malin, et les formes septicémiques, avec état infectieux grave et atteinte pulmonaire, digestive ou encéphalitique, doivent leur gravité aux toxines produites par la bactérie.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic s'établit sur un prélèvement de la lésion ou sur une hémoculture. Le traitement antibiotique (pénicilline, cyclines, fluoroquinolones), instauré d'urgence, est très efficace. Les mesures prophylactiques désormais appliquées dans les élevages (arrêt de l'enfouissement des cadavres, vaccination des animaux) ont rejeté cette affection au rang des raretés, sauf dans les pays en développement qui n'appliquent pas ces règles. La bactéridie charbonneuse est par ailleurs susceptible d'être utilisée à des fins criminelles, dans le cadre d'une attaque bactériologique.

Voir : bacillus, maladies transmises par les animaux.