Identifiez-vous ou Créez un compte

vulve

Appareil génital féminin
Appareil génital féminin

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Ensemble des organes génitaux externes de la femme. (P.N.A. pudendum feminimum.)

Structure

La vulve est une saillie ovoïde surmontée d'une pilosité de forme triangulaire et s'étendant du pubis à l'anus. Elle présente une fente médiane (fente vulvaire) qui la divise en deux bourrelets latéraux, les grandes lèvres. Celles-ci recouvrent plus ou moins totalement deux replis de muqueuse, les petites lèvres, qui se réunissent en avant et en haut pour former le capuchon du clitoris, petit organe érectile. Les petites lèvres délimitent un espace virtuel, le vestibule, dont le fond comporte deux orifices, celui de l'urètre en avant et celui du vagin en arrière, ainsi que deux paires de glandes : les glandes de Skène, placées de part et d'autre de l'urètre, et les glandes de Bartholin, situées dans la moitié postérieure de l'orifice vulvaire.

Physiologie

La vulve intervient dans trois fonctions : la miction, au cours de laquelle le jet d'urine est canalisé par les petites lèvres, l'accouchement, lors duquel l'orifice vulvaire se distend pour laisser passer le fœtus, et les rapports sexuels, pendant lesquels les grandes et les petites lèvres augmentent de volume, tandis que la sécrétion des glandes vestibulaires lubrifie la vulve et le vagin.

Pathologie

Parmi les pathologies de la vulve, les plus fréquentes sont les infections : vulvite, vulvovaginite (inflammation de la vulve et du vagin), bartholinite (inflammation des glandes de Bartholin). Les tumeurs sont bénignes (kystes, en particulier ceux des glandes de Bartholin) ou malignes (cancer de la vulve). Enfin, une affection dermatologique, le kraurosis de la vulve, atteint principalement les femmes après la ménopause.

Voir : lèvres, vulvectomie, vulvite, vulvopérinéoplastie, vulvovaginite.