En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ventricule cérébral

Ventricules cérébraux
Ventricules cérébraux

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Cavité de l'encéphale, emplie de liquide cérébrospinal. (P.N.A. ventriculus cerebri.)

Structure

Les ventricules cérébraux sont numérotés de un à quatre, mais le premier et le deuxième sont volontiers appelés ventricules latéraux.

Chaque ventricule latéral est creusé dans la profondeur de chacun des deux hémisphères cérébraux. Ayant grossièrement la forme d'un fer à cheval, les ventricules comprennent une branche supérieure, dénommée corne frontale, localisée dans le lobe frontal de l'hémisphère ; une branche inférieure, appelée corne temporale, située dans le lobe temporal ; la partie postérieure du fer à cheval, réunissant les branches inférieure et supérieure, est dénommée carrefour. Une petite excroissance postérieure, communiquant avec le carrefour et située dans le lobe occipital, est appelée corne occipitale.

Le troisième ventricule est situé sur la ligne médiane de l'encéphale, dans le diencéphale (partie centrale du cerveau, entre les deux hémisphères). Il communique de chaque côté avec un ventricule latéral par un orifice, le trou de Monro.

Le quatrième ventricule se trouve sous le troisième ventricule, entre le cervelet, en arrière, et le tronc cérébral, en avant. Il communique avec le troisième ventricule par un fin canal, l'aqueduc de Sylvius, et avec les espaces liquidiens situés à la surface de l'encéphale, sous les méninges, par trois orifices : le trou de Magendie et les deux trous de Luschka. Vers le bas, le quatrième ventricule se prolonge par le canal de l'épendyme, au centre de la moelle épinière.

Physiologie

Le liquide cérébrospinal est sécrété par les plexus choroïdes localisés dans la paroi des ventricules. Il s'écoule de haut en bas, des ventricules latéraux vers le troisième puis le quatrième ventricule et, enfin, dans les méninges, où il est résorbé et éliminé.

Examens et pathologie

Les ventricules cérébraux sont explorés par scanner et imagerie par résonance magnétique (I.R.M.). Leur pathologie est celle du liquide cérébrospinal : hydrocéphalie, hypertension intracrânienne. Les ventricules cérébraux peuvent également augmenter de volume en cas d'atrophie cérébrale.