En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

réanimation cardiaque

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Ensemble des techniques utilisées dans le traitement de l'insuffisance cardiaque aiguë.

Indications

La réanimation cardiaque est nécessaire quand le cœur n'assure plus suffisamment sa fonction de pompe (trouble hémodynamique) – ce qui se traduit notamment par un collapsus (chute de la pression artérielle) – ou, a fortiori, en cas d'arrêt cardiocirculatoire. Pratiquée chaque fois que possible par des médecins spécialistes, la réanimation cardiaque peut, en cas d'urgence, être mise en route par un secouriste (massage cardiaque, bouche-à-bouche).

Technique

La réanimation cardiaque dispose de multiples moyens :

— médicaments fibrinolytiques (pour dissoudre un caillot sanguin responsable d'un infarctus) ou inotropes (renforçant les contractions cardiaques) ;

— moyens électriques (choc électrique externe, entraînement électrosystolique) ;

— techniques d'assistance circulatoire (contrepulsion diastolique aortique) ou de revascularisation (angioplastie coronaire, pontage aortocoronaire), etc. La surveillance des malades est réalisée grâce au monitorage, enregistrement plus ou moins permanent de certains paramètres médicaux (rythme cardiaque, pression artérielle, concentration d'oxygène sanguin, etc.).