Identifiez-vous ou Créez un compte

corde vocale

Cordes vocales
Cordes vocales

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Petite structure fibreuse du larynx, en forme de cordon, permettant la phonation. (P.N.A. plica vocalis.)

Structure et fonctionnement

Au nombre de deux, les cordes vocales dessinent une petite saillie horizontale sur la paroi latérale du larynx. Entre elles se trouve la région de la glotte, qui sépare la région sus-glottique et la région sous-glottique, le tout constituant le larynx.

Au repos, c'est-à-dire à l'inspiration, les cordes vocales forment un V renversé dont la pointe est tournée vers l'avant. À l'expiration, leurs portions postérieures se joignent et leur vibration est à l'origine de la phonation. La glotte joue également un rôle de protection des voies aériennes par la fermeture des cordes vocales lors de la déglutition.

Examens

Les cordes vocales sont examinées par le médecin spécialiste au cours d'une laryngoscopie.

La laryngoscopie indirecte consiste à observer le reflet des cordes vocales dans un petit miroir placé au fond du pharynx. On vérifie ainsi non seulement la structure des cordes vocales, mais aussi leur fonctionnement (fermeture, vibrations).

La laryngoscopie directe, pratiquée sous anesthésie locale ou générale, consiste à introduire par la bouche du sujet un tube creux (fibroscope) de façon que son extrémité atteigne la partie supérieure du larynx. Ce tube, équipé d'un dispositif d'éclairage, permet une observation directe des cordes vocales et, éventuellement, d'effectuer une biopsie.

Pathologie

La laryngite (inflammation) chronique est l'une des pathologies les plus fréquentes des cordes vocales, et son traitement est celui de sa cause (tabagisme, etc.). En outre, il existe plusieurs sortes de tumeurs bénignes, dont le nodule des cordes vocales, fréquent en cas de surmenage vocal (enseignants, orateurs, chanteurs) ; un simple repos vocal avec séances d'orthophonie (rééducation de la voix) en vient généralement à bout, faute de quoi il faut pratiquer son ablation. Le cancer du larynx, souvent consécutif à une laryngite chronique, peut être limité aux seules cordes vocales ; son pronostic est alors assez bon, surtout si le traitement est précoce. Par ailleurs, le fonctionnement des cordes vocales peut être perturbé par une compression des nerfs du larynx due à une tumeur du cou, de la tête, du thorax.

La dysphonie (voie enrouée, « cassée ») est le signe principal des maladies des cordes vocales. Une dysphonie persistante justifie toujours un examen médical afin de dépister une éventuelle pathologie.

Voir : dysphonie, laryngite, laryngoscopie, phonation.