En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

circulation extracorporelle

Circulation extracorporelle
Circulation extracorporelle

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Technique utilisée en chirurgie cardiaque à cœur ouvert, permettant d'assurer, de manière temporaire et artificielle, la circulation et l'oxygénation du sang à la place du cœur et des poumons.

Indications

La circulation extracorporelle est utilisée lorsque des interventions doivent être effectuées sur un cœur immobile, exempt de flux sanguin, par exemple en cas de pontage aortocoronaire, de remplacement d'une valvule cardiaque ou de fermeture de communications anormales entre différentes cavités cardiaques.

Technique

La circulation extracorporelle consiste à faire passer le sang veineux à travers un appareil d'oxygénation avant de le réinjecter dans le réseau artériel. Le sang issu des veines est donc collecté peu avant son arrivée dans le cœur grâce à des tuyaux, appelés canules, branchés sur les veines caves. Ce sang passe ensuite dans le circuit de circulation extracorporelle, comportant des filtres, un dispositif thermique pour maintenir la température sanguine au niveau souhaité et un oxygénateur qui va jouer le rôle de poumon. Enfin, le sang oxygéné est réinjecté dans la circulation artérielle par une canule insérée dans l'aorte. La circulation est assurée par un système de pompe qui propulse le sang à intervalles réguliers comme le ferait le cœur, avec un débit et une pression réglables. Tous ces dispositifs sont mis en place de façon temporaire et retirés en fin d'intervention, les points d'entrée des canules étant suturés. La circulation sanguine normale est alors rétablie. Par ailleurs, le sang est dilué avec des liquides (hémodilution), et des systèmes d'aspiration permettent de le récupérer dans toute la zone opérée puis de le réinjecter après filtrage dans le circuit. Ces techniques ont beaucoup réduit les besoins de transfusion sanguine.

Complications

La mise en place d'un système de circulation extracorporelle entraîne un risque de thrombose qui est jugulé par un traitement anticoagulant (héparine à forte dose). Les risques d'infection sont évités par l'utilisation d'un appareil et de techniques rigoureusement aseptiques.