En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

carie

Évolution d'une carie dentaire
Évolution d'une carie dentaire

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Maladie détruisant les structures de la dent, évoluant de la périphérie (émail) vers le centre de la dent (pulpe dentaire).

Fréquence

Selon les études conduites par l'O.M.S., la carie est aujourd'hui le 3e fléau mondial. Ainsi, en région parisienne, un adolescent de 12 ans présente en moyenne quatre caries. Cette importance est vraisemblablement due à la richesse croissante de l'alimentation en glucides.

Causes

Une carie est due à l'action combinée de trois facteurs : la plaque dentaire (substance qui se forme sur la dent, composée de débris alimentaires, de mucus salivaire et de bactéries), le terrain (constitution de la dent, hérédité) et l'alimentation. Les bactéries de la plaque dentaire assimilent les sucres rapides, prolifèrent et sécrètent un acide qui attaque la dent et entraîne la formation d'une cavité, cela d'autant plus facilement que les tissus durs de la dent sont déminéralisés.

Symptômes et signes

La carie se loge de préférence dans les zones anfractueuses, difficiles à nettoyer. Elle commence par attaquer l'émail, créant une cavité. D'abord indolore, elle progresse dans le tissu calcifié recouvrant la pulpe (dentine), agrandissant la cavité et permettant aux bactéries d'envahir la pulpe mise à nu au centre de la dent. La dent devient alors sensible au contact du froid et du chaud, puis des sucres. Non traitée, la carie entraîne la destruction de la dent et l'infection de l'os sous-jacent par pénétration microbienne.

Traitement

Une carie doit être soignée le plus tôt possible. Elle est nettoyée à la fraise et la cavité ainsi dégagée est obturée par un produit de restauration (amalgame, par exemple). En cas de caries avancées, la dévitalisation de la dent, ou son extraction, est nécessaire.

Prévention

La prévention doit jouer sur les trois causes de la carie : la plaque bactérienne doit être éliminée quotidiennement par un brossage minutieux complété par le passage du fil dentaire. Une alimentation équilibrée, pauvre en sucres rapides (que l'on peut remplacer par des sucres de substitution) est également efficace. Il ne faut pas, en particulier, encourager les enfants à consommer des sucreries, ni leur en donner avant le coucher. Enfin, il est possible d'intervenir de façon précoce sur la constitution de la dent en renforçant l'émail par l'administration de fluor (dans l'eau, le sel ou en comprimés) au cours des douze premières années de la vie. Par ailleurs, une surveillance régulière (tous les ans environ) s'impose par consultation d'un dentiste.

Voir : abcès de la dent.