En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

abcès du cerveau

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Collection de pus localisée dans le cerveau.

Un abcès du cerveau résulte presque toujours de la propagation d'une infection située à un autre endroit du corps ; celle-ci vient de l'oreille moyenne ou des sinus dans 40 % des cas, mais il peut s'agir aussi d'une septicémie (présence de bactéries dans le sang). Les autres causes sont les traumatismes (piqûre, blessure), qui peuvent introduire des germes extérieurs, et les déficits des défenses immunitaires favorisant la multiplication des germes. Une fois constitué, l'abcès lèse les cellules nerveuses et peut provoquer une augmentation de la pression du liquide cérébrospinal.

Symptômes et signes

Les symptômes les plus courants de l'abcès du cerveau sont des maux de tête, une somnolence, des vomissements. Parfois, on observe une fièvre, des troubles visuels, des crises d'épilepsie, voire des signes spécifiques de la région lésée par l'abcès tels qu'une paralysie d'un membre. Le scanner, ou éventuellement l'imagerie par résonance magnétique (I.R.M.), confirme le diagnostic.

Traitement

Il fait appel aux antibiotiques à hautes doses, associés le plus souvent au drainage ou à l'ablation de l'abcès par le chirurgien. Environ 10 % des cas sont d'évolution mortelle. Les autres peuvent laisser des séquelles neurologiques, comme une épilepsie.