En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

noyau

Structure d'une cellule
Structure d'une cellule

Organite central et vital de toute cellule vivante, séparé du reste de la cellule par une membrane nucléaire qui ne s'efface que pendant les mitoses. (C'est le noyau qui contient les chromosomes, porteurs des caractères héréditaires, et sa présence est indispensable à la survie prolongée de la cellule.)

BIOLOGIE

Le noyau se compose d'une membrane entourant le suc nucléaire, dans lequel se trouvent des et des , qui, pendant les interphases, deviennent très fins.

Toutes les cellules du corps, sauf les globules rouges et les plaquettes du sang, contiennent un noyau. Le noyau est généralement unique ; cependant, il existe des cellules à plusieurs noyaux (cellules hépatiques de mammifères, polycaryocytes de la moelle osseuse…). Limité par une membrane dont les pores assurent la régulation des échanges avec le cytoplasme, le noyau contient la chromatine, faite surtout d'A.D.N., et un ou plusieurs nucléoles, contenant l'A.R.N. Il renferme donc les chromosomes porteurs de toutes les informations génétiques. La membrane nucléaire est épaisse ; au microscope électronique, elle semble en continuité avec le réticulum endoplasmique.

Le noyau des cellules de l'organisme féminin a une particularité : l'un des chromosomes X est visible au microscope dans la plupart des cellules du corps (en particulier celles de la bouche) sous forme d'une petite masse collée à la membrane nucléaire, appelée corpuscule de Barr.

Le noyau commande au cytoplasme la synthèse de protéines, en particulier d'enzymes, selon les informations contenues dans l'A.D.N. des chromosomes. Il assure donc le maintien et la transmission des caractères héréditaires ; il intervient également dans la régulation des métabolismes et maintient les constantes biochimiques individuelles, notamment celles qui déterminent l'immunité.