Joseph Haydn, Symphonie n° 49 en fa mineur, « La Passione » (finale, presto)

Joseph Haydn, Symphonie n° 49 en fa mineur, « La Passione » (finale, presto)

Si son titre demeure inexpliqué, cette symphonie, composée en 1768, n'en est pas moins l'une des œuvres les plus tourmentées de la période Sturm und Drang du compositeur. La couleur en est sombre et chacun des mouvements révèle une tension qui s'exprime parfois avec une grande véhémence, comme c'est le cas dans le présent Finale au tempo échevelé.

&pro; Aquarius / Larousse 2005