vertige

nom masculin

(latin vertigo, -inis, de vertere, tourner)

Définitions de vertige


  • Peur, malaise ressentis au-dessus du vide, se traduisant par la sensation d'être attiré par celui-ci et par des pertes d'équilibre : Avoir le vertige en montagne.
  • Sensation erronée de déplacement du corps par rapport à l'espace environnant, ou de l'espace par rapport au corps, liée à un déséquilibre entre les deux appareils vestibulaires.
  • Trouble, exaltation, égarement dû à quelque chose d'intense : Le vertige de la gloire.

Synonymes de vertige


Peur, malaise ressentis au-dessus du vide, se traduisant par...

Synonyme :

  • tournis (familier)

Citations avec vertige


  • Henri Alban Fournier, dit Alain-Fournier (La Chapelle-d'Angillon, Cher, 1886-bois de Saint-Rémy, Hauts de Meuse, 1914)
    L'amour comme un vertige, comme un sacrifice, et comme le dernier mot de tout.
    Correspondance avec Jacques Rivière, Gallimard
  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    Je n'ai jamais rien demandé à ce que je lis que le vertige.
    J'abats mon jeu, Éditeurs français réunis
  • Antonin Artaud (Marseille 1896-Ivry-sur-Seine 1948)
    Qui ne sent pas la bombe cuite et le vertige comprimé n'est pas digne d'être vivant.
    Van Gogh, le suicidé de la société, Gallimard
  • Pierre Emmanuel pseudonyme littéraire devenu le patronyme légal de Noël Mathieu (Gan, Pyrénées-Atlantiques, 1916-Paris 1984)
    L'honneur de l'homme est d'atteindre à ce centre où la certitude se fait vertige et le vertige certitude.
    Versant de l'âge, Le Seuil
  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges.
    Une saison en enfer, Délires II

Mots proches

Lequel de ces substantifs n'est pas une marque déposée et ne prend donc normalement pas de majuscule ?