travers

nom masculin

(latin traversus, variante de transversus, placé en travers)


Expressions avec travers



  • Aller de travers,

    ne pas se passer comme il faut.
  • À travers (quelque chose),

    en traversant quelque chose dans son étendue ou son épaisseur : Marcher à travers la campagne. Voir à travers la vitre.
  • Au travers (de quelque chose),

    en traversant quelque chose de part en part : Il est passé au travers des dangers ; par l'intermédiaire de quelque chose : Au travers de cette allégorie, on perçoit la leçon de morale.
  • Avaler de travers,

    laisser pénétrer dans la trachée un peu de nourriture ou de boisson par suite d'un faux mouvement de la déglutition.
  • De travers,

    de façon oblique, irrégulière : Un clou planté de travers ; de façon fausse, inexacte, dans de mauvaises dispositions : Mes propos ont été interprétés de travers.
  • En travers (de quelque chose),

    dans une position transversale par rapport à l'axe de quelque chose, à la direction d'un mouvement ; se dit de la position d'un bâtiment dont la direction de la quille est perpendiculaire à celle du vent, du courant ou d'un objet donné.
  • Familier. Passer à travers (quelque chose), passer au travers,

    éviter de subir quelque chose de fâcheux, de pénible : Passer au travers d'une corvée.
  • Prendre quelque chose de travers,

    s'en irriter, s'en choquer.
  • Regarder quelqu'un de travers,

    manifester à son égard de l'antipathie.
  • Se mettre en travers de quelque chose, en travers de la route de quelqu'un,

    s'y opposer, y faire obstacle.
  • Voir, juger à travers quelque chose,

    se former une opinion en se référant strictement à une doctrine, à la pensée de quelqu'un.

Difficultés de travers


  • CONSTRUCTION

    À travers :vous pouvez couper à travers le bois par un chemin forestier.
    recommandation :
    Ne pas employer à travers avec de (*couper à travers de la forêt), sauf s'il s'agit de l'article indéfini ou partitif : « Le chemin contournait le village à travers des prairies » (Fr. Mauriac).

    Au travers de : « Des routes rares et mal entretenues le relient à la capitale au travers d'une région à demi désertique » (J. Gracq).
    recommandation :
    Ne pas employer au travers sans de (*au travers une région désertique).
    remarque
    On considérait naguère que au travers de comportait une idée de difficulté, d'obstacle à vaincre que n'impliquait pas à travers. Ainsi disait-on : ils progressaient au travers d'une jungle épaisse mais marcher à travers champs. Cette nuance est de moins en moins sentie de nos jours.

  • REGISTRE

    Passer au travers, employé absolument au sens de « échapper à un danger, à des difficultés », est familier : tout le monde a eu la grippe, mais lui est passé au travers.

Mots proches

Quelle est la forme du verbe «contredire » à la deuxième personne du pluriel du présent de l'indicatif ?