seulement

adverbe

(de seul)

Définitions de seulement


  • Sans rien ou personne de plus que ceux qui sont indiqués : Il est resté deux jours seulement.
  • À l'exclusion de toute autre chose : J'ai fait cela seulement pour lui rendre service.
  • Pas avant, pas plus tôt que : Il sera de retour seulement demain.
  • Marque l'opposition, la restriction : Je voudrais bien y aller, seulement je n'ai pas le temps.

Expressions avec seulement



  • Pas seulement,

    pas même, même pas : Il était là il n'y a pas seulement cinq minutes.
  • Si seulement, pourvu seulement que,

    si du moins, pourvu du moins que.

Difficultés de seulement


  • EMPLOI

    Seulement en tête de proposition. Placé en tête de proposition, seulement s'emploie correctement au sens de « mais, toutefois, cependant » : vous avez le temps de faire une petite promenade, seulement ne vous éloignez pas trop.

    Seulement s'emploie également au sens de « à l'instant, pas avant » : je viens seulement d'avoir les résultats ; c'est seulement le soir qu'on a su la nouvelle.

    Il a seulement dix francs / il n'a que dix francs. Dire l'un ou l'autre, mais éviter l'association de ne... que et de seulement, qui forme pléonasme (ne pas dire : *il n'a que dix francs seulement). → ne (ne... que).

    Pas seulement. Dans une phrase négative ou interrogative, seulement peut s'employer au sens de « même » : il n'a pas seulement pris le temps de se restaurer ; a-t-il seulement pris le temps de se restaurer ?; il est parti sans prendre seulement le temps de se restaurer. Dans ce sens, éviter l'inversion *seulement pas, notamment aux temps composés : il ne nous a pas seulement salués (et non : *il ne nous a seulement pas salués). L'inversion est tolérée aux temps simples : je ne savais seulement pas qu'une telle chose existait. - Ne pas confondre avec pas seulement employé au sens de « non seulement », appelant un renchérissement : il n'a pas seulement trahi notre confiance, il a aussi anéanti nos espoirs.

  • CONSTRUCTION

    Non seulement... mais. Cette locution met en relation deux termes dont le second renchérit sur le premier ; les éléments de la locution doivent précéder symétriquement les termes qui s'opposent, et ceux-ci doivent être de même nature : il est connu non seulement en France mais aussi dans le monde entier (et non : *non seulement il est connu en France, mais aussi dans le monde entier) ; non seulement il l'a vu, mais il lui a parlé (et non : *il l'a non seulement vu, mais il lui a parlé). → non (non seulement).

  • ACCORD

    Non seulement... mais. Le verbe s'accorde souvent avec le sujet le plus proche : non seulement sa beauté, mais aussi son talent séduisit l'assistance. Toutefois, il est possible de l'accorder avec l'ensemble des sujets : non seulement sa beauté, mais aussi son talent séduisirent l'assistance.

Mots proches

Comment appelle-t-on un miroir qui permet de voir sans être vu ?