père

nom masculin

(latin pater, -tris)

Définitions de père


  • Homme qui a engendré ou qui a adopté un ou plusieurs enfants : Père qui donne le biberon à son bébé.
  • Homme qui agit en père : Il a été un père pour son filleul.
  • Créateur d'une œuvre, promoteur d'une doctrine, d'une technique : Freud est le père de la psychanalyse.
  • Parent mâle d’un animal.
  • Titre donné aux prêtres réguliers et séculiers. (Abréviation P.)
  • Afrique. Tout homme âgé que l’on respecte ; oncle paternel (on dit aussi père cadet ou petit père, par opposition à vrai père) ; prêtre d’origine occidentale. (Par opposition à abbé.)
  • En apposition à un nom propre, distingue le père du fils : A. Dumas père.
  • Avant un nom propre, appellation familière donnée à quelqu'un, souvent d'un certain âge : Le père Durand prend le frais devant sa porte.
  • Droit

    Homme ayant autorité reconnue pour élever un, des enfants au sein de la cellule familiale, qu’il les ait ou non engendrés.
  • Électroacoustique

    Synonyme de disque père.
  • Théologie

    La première personne de la Trinité : Dieu le Père. Le Père éternel.

Expressions avec père



  • De père de famille,

    se dit de placement, de valeurs qui présentent toutes les garanties de sécurité et de rendement pour son détenteur.
  • De père en fils,

    par transmission successive du père aux enfants : Ils ont cultivé ce vignoble de père en fils.
  • En (bon) père de famille,

    comme le ferait un administrateur soigneux et diligent.
  • Familier. Gros père,

    homme gros et placide, ou enfant potelé.
  • Le petit père des peuples,

    appellatif des tsars, puis de Staline.
  • Mon petit père,

    appellation affectueuse et familière pour s'adresser à un homme quel que soit son âge.
  • Père de famille,

    homme marié qui a des enfants.
  • Père spirituel,

    directeur de conscience ; maître à penser.
  • Psychanalyse

    Meurtre du père,

    dans la théorie freudienne, assassinat mythique du chef de la horde primitive par ses fils, constitutif de l'articulation entre la névrose et l'histoire de l'humanité. (Cette hypothèse freudienne, exposée dans Totem et Tabou [1912], est aujourd'hui abandonnée.)

    Nom(-)du(-)père,

    pour Jacques Lacan, signifiant susceptible de rendre compte de l'existence du sujet. (Ce signifiant fait place au désir de l'enfant en le séparant de la demande maternelle, et sa forclusion serait la donnée génératrice des psychoses.)
  • Religion

    Père blanc,

    membre de la congrégation des Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique, fondée en 1868 par le cardinal Lavigerie.

    Père ministre,

    supérieur d'une maison de franciscains.

    Pères de l'Église,

    anciens écrivains chrétiens qui, par leurs œuvres, la valeur de leur doctrine, font autorité en matière de foi.

    Pères du désert,

    anachorètes célèbres des déserts d'Égypte, considérés comme les initiateurs du mouvement monastique.

    Pères d'un concile ou pères conciliaires,

    membres d'un concile œcuménique.
  • Théologie

    Notre premier père,

    Adam.

Synonymes et contraires de père


Homme qui a engendré ou qui a adopté un ou plusieurs enfants.

Contraire :

  • mère

Créateur d'une œuvre, promoteur d'une doctrine, d'une technique.

Synonymes :


Autre synonyme de père

Homonymes de père


  • pair adjectif
  • pair nom masculin
  • paire nom féminin
  • perd verbe
  • perds verbe
  • pers adjectif
  • pers adjectif masculin

Difficultés de père


  • ORTHOGRAPHE

    1. Jamais de majuscule pour nommer un ecclésiastique (le père Durand, le père abbé, les pères jésuites) sauf dans les abréviations (le P. Durand, les PP. Durand et Legrand). 2. Toujours avec une majuscule pour nommer le Saint-Père (le pape) et les Pères de l'Église.

    De père en fils, avec père au singulier.

  • CONSTRUCTION

    Le père et la mère, ton père et ta mère.
    recommandation :
    Dans l'expression soignée, répéter l'article ou le possessif. Le tour avec un seul article ou un seul possessif au pluriel pour les deux noms (les père et mère, tes père et mère) est familier.


Citations avec père


  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    On ne peut pas transporter partout avec soi le cadavre de son père.
    Les Peintres cubistes, Hermann
  • Charles Victor Prévost, vicomte d'Arlincourt (près de Versailles 1789-Paris 1856)
    Mon père, en ma prison, seul à manger m'apporte.
    Le Siège de Paris
  • Émile Augier (Valence, Drôme, 1820-Paris 1889)
    Académie française, 1857
    Ô père de famille, ô poète, je t'aime.
    Gabrielle, dernier vers , Michel Lévy
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    À qui venge son père, il n'est rien d'impossible.
    Ton bras est invaincu, mais non pas invincible.

    Le Cid, II, 2, Rodrigue
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Père dénaturé, malheureux politique !
    Polyeucte, V, 6, Sévère
  • Gustave Courbet (Ornans 1819-La Tour-de-Peilz, Suisse, 1877)
    À quoi sert la vie si les enfants n'en font pas plus que leurs pères ?
    Manuscrit du Cabinet des Estampes
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Le Dieu des chrétiens est un père qui fait grand cas de ses pommes et fort peu de ses enfants.
    Addition aux Pensées philosophiques
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Mon père, ce héros au sourire si doux, […]
    Parcourait à cheval, le soir d'une bataille,
    Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.

    La Légende des siècles, Après la bataille
  • Jean de La Bruyère (Paris 1645-Versailles 1696)
    Il y a d'étranges pères, et dont toute la vie ne semble occupée qu'à préparer à leurs enfants des raisons de se consoler de leur mort.
    Les Caractères, De l'homme
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie française, 1960
    La pire colère d'un père contre son fils est plus tendre que le plus tendre amour d'un fils pour son père.
    La Reine morte, I, 2, Don Manoel , Gallimard
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    Où le père a passé, passera bien l'enfant.
    Poésies, le Rhin allemand, réponse à la chanson de N. Becker
  • Jacques Prévert (Neuilly-sur-Seine 1900-Omonville-la-Petite, Manche, 1977)
    Notre Père qui êtes aux cieux
    Restez-y
    Et nous nous resterons sur la terre
    Qui est quelquefois si jolie.

    Paroles, Pater Noster , Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    Il est grave : il est maire et père de famille.
    Son faux-col engloutit son oreille. Ses yeux
    Dans un rêve sans fin flottent insoucieux,
    Et le printemps en fleur sur ses pantoufles brille.

    Poèmes saturniens, Monsieur Prudhomme , Messein
  • Marguerite de Crayencour, dite Marguerite Yourcenar (Bruxelles 1903-Mount Desert Island, Maine [É.-U.], 1987)
    On choisit son père plus souvent qu'on ne pense.
    Électre ou la Chute des masques, II, 4, Pylade à Oreste , Plon
  • Anonyme
    Celui-là est le père, que désigne le mariage.
    Is pater est, quem nuptiae demonstrant.

    Commentaire
    Principe du droit romain reproduit par notre Code : « L'enfant conçu pendant le mariage est réputé avoir pour père le mari. »

  • Horace en latin Quintus Horatius Flaccus (Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C.)
    L'âge de nos pères ne vaut pas celui de nos aïeux.
    Odes, III, VI, 46
    Aetas parentum pejor avis.
  • Pindare (Cynoscéphales, près de Thèbes, 518 avant J.-C.-Argos ? 438 avant J.-C.)
    Le temps même, père de toutes choses, ne saurait faire qu'elles n'aient pas été accomplies.
    Deuxième Olympique, 19 (traduction Puech)
  • Sophocle (Colone, près d'Athènes, entre 496 et 494 avant J.-C.-Athènes 406 avant J.-C.)
    Ô mon fils, sois un jour plus heureux que ton père. Du reste* avec honneur tu peux lui ressembler.
    Ajax, 550-551 (traduction Racine)
    *quant au reste

    Commentaire
    Cette traduction a été écrite par Racine, en marge de son Sophocle.

  • Bible
    Honore ton père et ta mère, comme te l'a commandé Yahvé, ton Dieu, afin d'avoir longue vie et bonheur sur la terre que Yahvé ton Dieu te donne.
    Ancien Testament, Deutéronome V, 16

    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem.

  • Robert Burton (Lindley, Leicestershire, 1577-Oxford 1640)
    Diogène frappait le père quand le fils jurait.
    Diogenes struck the father when the son swore.
    The Anatomy of Melancholy, III
  • Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Moscou 1821-Saint-Pétersbourg 1881)
    Tous les hommes veulent la mort de leur père.
    Les Frères Karamazov
  • Aleksandr Sergueïevitch Griboïedov (Moscou 1795-Téhéran 1829)
    Ô mon Dieu, comme il est difficile d'être le père d'une jeune fille.
    Le Malheur d'avoir trop d'esprit, I, 10

Mots proches

Lequel de ces mots existe au singulier ?