ombre

nom féminin

(latin umbra)

Définitions de ombre


  • Zone sombre résultant de l'interception de la lumière ou de l'absence de lumière : Au soleil couchant, la vallée est dans l'ombre.
  • Silhouette sombre, plus ou moins déformée, que projette sur une surface un corps qui intercepte la lumière : Les ombres des arbres s'allongent vers le soir.
  • Forme sombre qui apparaît sur une surface faisant un écran à demi transparent, interceptant la lumière : Je vois une ombre derrière le rideau.
  • Tache, zone sombre sur un fond plus clair : Un léger duvet faisait une ombre sur ses lèvres.
  • Forme indécise de quelqu'un que l'on voit à peine dans une demi-obscurité : Apercevoir une ombre dans le jardin.
  • Littéraire. Très petite quantité de quelque chose, trace, soupçon : Une ombre de tristesse passa dans son regard. Il n'y a pas l'ombre d'un doute.
  • Cosmétologie

    Produit cosmétique coloré destiné au maquillage des paupières.
  • Mythologie

    Personne défunte, qu'on se représentait comme une espèce de fantôme, sans réalité matérielle.
  • Psychanalyse

    Image onirique caractérisée par un attribut noir et qui, selon C. G. Jung, représenterait tout ce qui a été écarté de la conscience comme incompatible avec le moi.

Expressions avec ombre



  • À l'ombre,

    dans une zone où les rayons du soleil ne portent pas ; en prison (familier).
  • À l'ombre de,

    dans la zone d'ombre projetée : S'endormir à l'ombre des arbres ; à l'abri, sous la protection de (dans la langue littéraire) : À l'ombre des lois.
  • Avoir peur de son ombre,

    être très peureux.
  • Courir après son ombre,

    se livrer à des espérances chimériques.
  • Dans l'ombre,

    à une place obscure, effacée, peu en vue ; dans le secret, le mystère.
  • Dans l'ombre de quelqu'un,

    dans son entourage, mais à une place effacée.
  • Être l'ombre de quelqu'un, suivre quelqu'un comme son ombre,

    le suivre partout, fidèlement, pas à pas ; être dépendant de lui.
  • Être, n'être plus que l'ombre de soi-même,

    être très amaigri ou diminué intellectuellement.
  • Faire de l'ombre à quelqu'un,

    le gêner en interceptant la lumière près de lui.
  • Familier. Il y a une ombre au tableau,

    il y a un inconvénient, un élément d'inquiétude dans une situation plutôt favorable.
  • Laisser quelque chose dans l'ombre,

    ne pas l'expliquer, laisser un doute.
  • Passer comme une ombre,

    passer rapidement, être de courte durée.
  • Sortir de l'ombre,

    se faire connaître ou reconnaître après une période d'anonymat, de silence.
  • Aéronautique

    Ombre aérodynamique,

    zone de turbulence créée derrière l'aile ou l'empennage d'un avion.
  • Botanique

    Plante d'ombre,

    végétal vert qui ne se développe bien que dans les lieux peu éclairés (fougères, certaines mousses).
  • Broderie

    Point d'ombre,

    sorte de grand point de chausson, exécuté sur un tissu transparent et sur son envers.
  • Mythologie

    Royaume, empire ou séjour des ombres,

    l'enfer.
  • Optique

    Ombre portée,

    zone non éclairée d'un plan, située en arrière d'un objet par rapport à la source de lumière.

    Ombre propre,

    partie non éclairée d'un objet, située à l'opposé de la source de lumière.
  • Sylviculture

    Essence d'ombre,

    essence qui tolère un certain ombrage ou essence qui, dans sa jeunesse, a besoin pour se développer du couvert d'autres arbres, par opposition à l'essence de lumière.
  • Théâtre

    Théâtre d'ombres, ou ombres chinoises,

    spectacle d'origine chinoise, indienne ou tibétaine introduit à Paris vers 1770, dans lequel les personnages sont des silhouettes noires éclairées par l'arrière et apparaissant sur un écran blanc transparent.

Synonymes et contraires de ombre


Zone sombre résultant de l'interception de la lumière ou de...

Synonymes :

Contraire :

Très petite quantité de quelque chose, trace, soupçon.

Synonyme :

Être, n'être plus que l'ombre de soi-même

Synonyme :

Sortir de l'ombre

Synonymes :

Plante d'ombre

Synonyme :

  • sciaphyte

Homonymes de ombre


  • hombre nom masculin
  • ombre forme conjuguée du verbe ombrer
  • ombrent forme conjuguée du verbe ombrer
  • ombres forme conjuguée du verbe ombrer

Difficultés de ombre


  • EMPLOI

    Ombre entre dans plusieurs locutions proches par la forme, moins par le sens.

    À l'ombre de :nous nous sommes étendus à l'ombre des grands arbres. Sens propre. - Au figuré. « Une populace en haillons [...] qui végétait à l'ombre du palais » (G. Flaubert)= dans sa proximité et sous sa protection.

    Sous l'ombre de :se promener sous l'ombre noire des sapins. Sens propre. - Au figuré : sous l'ombre d'œuvres sociales s'est développée une affaire très lucrative (= sous le couvert de).

    Sous ombre de, que = sous prétexte de, que. « Et sous ombre d'agir pour ses folles amours [...] » (Corneille). « Sous ombre que vous écrivez comme un petit Cicéron, vous croyez qu'il vous est permis de vous moquer des gens » (Mme de Sévigné). Tournure littéraire et vieillie.


Citations avec ombre


  • Yves Bonnefoy (Tours 1923-Paris 2016)
    Le dormeur est une ombre, lui qui ouvre sa porte aux ombres.
    L'Improbable, Mercure de France
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Nous nous promenons entre des ombres, ombre nous-mêmes pour les autres et pour nous.
    Éléments de physiologie
  • Eugène Grindel, dit Paul Eluard (Saint-Denis 1895-Charenton-le-Pont 1952)
    Chacun est l'ombre de tous.
    Les Armes de la douleur, V , Éditeurs français réunis
  • Pierre Fournier, dit Pierre Gascar (Paris 1916-Lons-le-Saunier 1997)
    Il y a, en nous, une part d'éternité dépendant de l'ombre.
    L'Arche, Gallimard
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèle ;
    Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala
    L'ombre était nuptiale, auguste et solennelle.

    La Légende des siècles, Booz endormi
  • Stéphane Mallarmé (Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898)
    Le splendide génie éternel n'a pas d'ombre.
    Poésies, Toast funèbre
  • Roger Nimier (Paris 1925-Garches 1962)
    Certaines vérités n'ont de force que dans l'ombre et piétinées. Au grand jour, elles s'envolent, regagnent leur ciel impérissable.
    Le Hussard bleu, Gallimard
  • Tristan Tzara (Moineşti, Roumanie, 1896-Paris 1963)
    Chaque ombre à son âme reconnaît la lumière.
    Entre-temps, Le Calligraphe
  • Anonyme
    Nos jours passent comme des ombres.
    Sicut umbrae dies nostri.
  • Pindare (Cynoscéphales, près de Thèbes, 518 avant J.-C.-Argos ? 438 avant J.-C.)
    L'homme est le rêve d'une ombre.
    Huitième Pythique, 95
  • Sophocle (Colone, près d'Athènes, entre 496 et 494 avant J.-C.-Athènes 406 avant J.-C.)
    Je vois bien que nous ne sommes, nous tous qui vivons ici, rien de plus que des fantômes ou que des ombres légères.
    Ajax, 125-126 (traduction Mazon)
  • Bible
    Nous, nés d'hier, nous ne savons rien, notre vie sur terre passe comme une ombre.
    Ancien Testament, Job VIII, 9

    Commentaire
    « Sicut umbrae dies nostri. »
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem.

  • Charles Dickens (Portsmouth 1812-Gadshill, près de Rochester, 1870)
    Les plus jolies choses du monde, Tom, ne sont que des ombres.
    The loveliest things in life, Tom, are but shadows.
    Martin Chuzzlewit, 12

Mots proches

Parmi ces locutions, laquelle comporte un adjectif s'accordant en nombre avec le nom ?