garde

nom féminin

(de garder)

Définitions de garde


  • Action de garder, de tenir sous sa protection, de protéger, de surveiller ou de conserver : Assurer la garde d'un immeuble.
  • Action de veiller sur quelqu'un pour le protéger ou l'empêcher de faire quelque chose de nuisible : Confier ses enfants à la garde d'un baby-sitter.
  • Continuité d'un service, en particulier médical, assuré par quelqu'un, pendant un congé, la nuit, etc. : Interne qui fait des gardes.
  • Service de sécurité assuré par une formation militaire, notamment pour garder un accès ; cette formation militaire elle-même.
  • Corps de troupes spécialement chargé de garder un chef d'État ou d'assurer des services d'honneur. (On dit aussi garde d'honneur.)
  • Feuillet blanc ou de couleur placé au début d'un livre avant le faux titre, et à la fin après l'achevé d'imprimer. (Dans les reliures de luxe, les gardes peuvent être en soie ou en peau.) [On dit aussi feuille ou page de garde.]
  • En boxe, en escrime et dans les sports de combat, attitude que l'on prend pour engager le combat et se protéger.
  • Partie d'une arme blanche entre la lame et la poignée, destinée à protéger la main.
  • Jeux

    Basse carte de la couleur principale qu'on veut garder.
  • Marine

    Faction composée d'hommes attachés au même service plusieurs heures de suite sans pouvoir s'absenter. (Sur les bâtiments armés, ce service est remplacé par le quart.)

Expressions avec garde



  • Baisser sa garde,

    cesser d'être vigilant.
  • Corps de garde,

    troupe assurant la garde d'un bâtiment militaire ; local où se tient cette troupe.
  • De garde,

    qui est affecté à la surveillance, à la protection : Chien de garde ; qui se conserve bien ou qui s'améliore quand on le conserve : Fromage de garde ; qui assure la continuité d'un service pendant un congé, la nuit, etc. : Pharmacie de garde.
  • Être en garde contre quelqu'un,

    être prévenu contre lui ; se méfier de lui.
  • Être, se tenir en garde, sur ses gardes,

    veiller à n'être pas surpris, être vigilant.
  • Faire bonne garde,

    surveiller avec vigilance.
  • Garde nationale,

    milice civique créée en France en 1789 et préposée au maintien de l'ordre. (Elle fut dissoute en 1871 après son ralliement à la Commune de Paris.)
  • Garde rapprochée,

    ensemble des collaborateurs de confiance entourant un homme politique, un chef d'entreprise, une vedette, etc.
  • Jusqu'à la garde,

    complètement, totalement.
  • La Garde républicaine,

    corps de la gendarmerie nationale, chargé d'assurer des missions de sécurité et des services d'honneur au profit des hautes autorités de l'État.
  • La vieille garde,

    les plus anciens partisans d'une personnalité ou d'un groupe politique, les amis fidèles.
  • Mettre quelqu'un en garde,

    l'avertir d'un danger, l'inviter à la vigilance.
  • Monter la garde,

    être de faction ou faire le guet.
  • N'avoir garde de,

    être éloigné de faire quelque chose ; s'en abstenir soigneusement.
  • Page ou feuille de garde ou garde,

    feuillet placé au début et à la fin d'un livre.
  • Plaisanterie de corps de garde,

    très grossière.
  • Prendre garde à,

    faire attention à quelque chose, à quelqu'un pour éviter un danger : Prenez garde aux voitures en traversant.
  • Prendre garde de, à,

    avoir soin de faire quelque chose ; s'efforcer de : Prenez garde de bien écrire.
  • Prends garde, prenez garde !,

    formule d'avertissement ou de menace ; attention !
  • Sous bonne garde,

    en sécurité, bien protégé ou bien surveillé.
  • Tour de garde,

    ordre suivant lequel des militaires ou des personnes assurent un service de garde.
  • Vin de garde,

    vin qui présente une bonne aptitude au vieillissement.
  • Banque

    Droits de garde,

    commission payée à la banque ou à l'agent de change qui conserve les titres de son client.
  • Droit

    Droit de garde,

    exercice de l'autorité parentale, qui confère au(x) parent(s) le droit et le devoir de surveillance, d'entretien et d'éducation de leur enfant mineur.

    Enfant en garde,

    enfant confié par le juge à l'Aide sociale à l'enfance ou à un centre spécialisé, en raison d'une déchéance de l'autorité parentale ou de la nécessité de le retirer de son milieu familial.

    Garde à vue,

    mesure qui permet à un officier de police judiciaire de garder, pendant un délai fixé par la loi, toute personne pour les besoins d'une enquête, sans avoir à justifier de charges particulières contre elle.
  • Électricité

    Anneau de garde,

    anneau métallique disposé à une extrémité d'une chaîne d'isolateurs ou d'une colonne isolante pour assurer une protection contre les arcs et une meilleure répartition du potentiel électrique.
  • Féodalité

    Droit de garde,

    droit de protection et de tutelle d'un seigneur ou du roi sur les églises et monastères de son domaine.

    Garde seigneuriale,

    droit du seigneur de reprendre temporairement un fief échu à un vassal mineur jusqu'à la majorité de ce dernier. (Cette institution a donné naissance au xive s. à la garde noble, exercée par un baillistre.)
  • Marine

    Garde montante,

    amarre qui a pour objet d'empêcher le navire de se déplacer vers l'avant ou vers l'arrière.
  • Militaire

    Garde à vous !,

    commandement verbal, sonnerie ou batterie, enjoignant à une troupe de prendre la position de garde-à-vous.
  • Sports

    Fausse garde,

    attitude des boxeurs gauchers, poing et pied droits en avant.
  • Technique

    Garde au sol,

    distance verticale séparant la surface du sol du point le plus bas du châssis d'un véhicule.

Synonymes de garde


Action de garder, de tenir sous sa protection, de protéger,...

Synonymes :

Action de veiller sur quelqu'un pour le protéger ou l'empêcher...

Synonyme :

Corps de troupes spécialement chargé de garder un chef d'État...

Synonymes :

Être, se tenir en garde, sur ses gardes

Synonymes :

  • aux aguets - sur le qui-vive
Prendre garde de, à

Synonymes :


Difficultés de garde


  • CONSTRUCTION ET SENS

    Prendre garde de (+ infinitif) = veiller à. Il a pris garde de bien les prévenir.
    Prendre garde de ne pas (+ infinitif) / prendre garde de (+ infinitif) = veiller à ne pas. « Je prenais bien garde de ne pas le montrer » (A. Maurois). Prenez garde de trop vous approcher (= ne vous approchez pas trop). La première tournure (prenez garde de ne pas...) était naguère critiquée. Elle est aujourd'hui courante, alors que la seconde (prenez garde de = veillez à ne pas) paraît littéraire et vieillie.
    Prendre garde que, à ce que (+ subjonctif) = veiller à ce que. J'ai pris garde que les documents lui soient remis en mains propres. « M. de Maupassant prend garde à ce que son peintre ne soit jamais un héros » (A. France).

    Prendre garde à (+ infinitif) = avoir soin de. Prenez garde à faire établir un contrat en bonne et due forme. Prenez garde à ne pas donner votre accord sans de sérieuses contreparties. Cette construction est littéraire et vieillie.

    Prendre garde que (+ indicatif ou conditionnel) = remarquer que, observer que. Je prends garde tout d'un coup qu'il a soigneusement évité de rien promettre. Prenez garde qu'en cas de litige vous n'auriez aucun recours. Registre soutenu.

    Prendre garde que... ne (+ subjonctif) = essayer d'éviter que. « Elle la referma avec beaucoup de précaution, prenant garde que le loquet ne retombât trop brusquement » (Th. Gautier). Cette construction relève du registre soutenu. On dit plus couramment aujourd'hui prendre garde que... ne... pas : prends garde qu'on ne te voie pas.


Citations avec garde


  • François de Malherbe (Caen 1555-Paris 1628)
    Le pauvre en sa cabane où le chaume le couvre
    Est sujet à ses lois*
    Et la garde qui veille aux barrières du Louvre
    N'en défend point nos rois.

    Stances
    *de la mort
  • Anonyme
    Que les consuls prennent garde !
    Caveant consules !

    Commentaire
    Formule du sénat romain en période de crise.

Mots proches

Complétez la phrase : « les enquêteurs se perdent en … » :