fort, forte

adjectif

(latin fortis, courageux)

Définitions de fort


  • Qui a de la vigueur, de la force physique, qui est robuste, solide : Un homme fort.
  • Qui est corpulent, épais, gros : Être fort des hanches. Avoir la taille forte.
  • Qui a de la force morale, de la force de caractère : Rester fort dans l'adversité. Une âme forte.
  • Dont la puissance, les moyens d'action, le pouvoir sont très développés ; qui s'impose aux autres : Un parti politique fort.
  • Qui manifeste l'autorité, la puissance, l'ascendant sur autrui, la rigueur, la violence : Employer la manière forte avec un enfant.
  • Se dit d'un État qui recourt à la contrainte et à des mesures autoritaires : Régime fort.
  • Qui est résistant, solide : Du carton fort.
  • Qui est bien établi, sûr, qui résiste au temps, aux attaques, etc. : Son amour est si fort qu'il lui pardonne tout.
  • Qui a beaucoup d'intensité, de puissance, de force : Parler d'une voix forte.
  • Qui est grand, qui a une importance marquée : Une forte somme d'argent.
  • Se dit d'une substance, d'une préparation dont la teneur en son principe actif est très importante : De la moutarde forte.
  • Qui est désagréable au goût ou à l'odorat, âcre : Du beurre fort.
  • Se dit d'un produit, d'un médicament qui agit avec énergie ; se dit d'un instrument, d'un appareil très actif, très correctif, puissant : De la colle forte. Ces lunettes sont trop fortes pour moi.
  • Qui a des connaissances étendues, une grande habileté, une grande aptitude dans un domaine et, en particulier, qui surpasse les autres : Être fort en mathématiques, aux échecs.
  • Se dit d'une action qui nécessite une grande aptitude, une grande habileté.
  • Se dit d'une action qui manifeste l'habileté, le savoir-faire, la compétence et qui s'impose avec force à l'esprit : Son dernier roman est très fort.
  • Qui tire son assurance, sa supériorité de telle ou telle chose : Fort de son expérience, il a tout arrangé en un clin d'œil.
  • Agriculture

    Se dit d'une terre compacte, argileuse, difficile à labourer.
  • Chimie

    Se dit d'un électrolyte presque entièrement dissocié.
  • Jeux

    1.  Se dit d'une carte qui l'emporte sur les autres, permettant de faire la levée.

    2.  Se dit de la couleur où le joueur a les plus fortes cartes.

  • Monnaies

    Se dit d'une monnaie qui, dans les relations internationales, est librement négociable et immédiatement convertible contre les monnaies les plus appréciées.
  • Phonétique

    Se dit d'une consonne réalisée avec une tension musculaire plus importante que celle qui est requise pour l'émission de la partenaire faible ou douce.

Expressions avec fort



  • Au sens fort du mot, du terme,

    dans sa pleine signification.
  • Familier. C'est fort, c'est un peu fort (de café), c'est trop fort, c'est plus fort que de jouer au bouchon,

    c'est difficile à accepter, c'est incroyable, invraisemblable.
  • C'est plus fort que moi,

    je ne peux m'empêcher de faire ce que je fais.
  • Et le plus fort,

    marque dans un récit une gradation vers quelque chose de plus inattendu, de plus mauvais.
  • Fort comme un bœuf, comme un Turc,

    doué d'une grande force physique.
  • Fort de,

    indique la force d'un groupe par la mesure de son effectif, de son matériel : Une armée forte de cent mille hommes.
  • Forte femme,

    femme énergique et courageuse.
  • Forte tête,

    personne indocile, rebelle à toute discipline.
  • L'homme fort (d'un régime, d'un parti),

    celui qui y dispose de la puissance, de l'autorité réelles etc.
  • Prix fort,

    prix maximal, sans réduction ; prix excessif.
  • Se faire fort de,

    se déclarer, se croire capable de le faire.
  • Temps fort,

    moment le plus important, point culminant de quelque chose ; en musique, temps marqué par la métrique.
  • Linguistique

    Formation forte,

    dans les langues flexionnelles, formation (cas, déclinaison) qui présente le degré plein du thème.

    Verbe fort,

    en grammaire allemande, verbe irrégulier.
  • Marine

    Mer forte,

    état de la mer quand les lames sont creuses et fatiguent le bâtiment.
  • Phonétique

    En position forte,

    se dit d'une unité phonique quand sa place dans la chaîne parlée la met à l'abri d'altérations.
  • Physique

    Interaction forte,

    type d'interaction entre particules fondamentales caractéristique des forces nucléaires et, plus généralement, des hadrons.

Synonymes et contraires de fort


Qui a de la vigueur, de la force physique, qui est robuste, solide.

Synonymes :

Contraires :

Qui est corpulent, épais, gros.

Synonymes :

Contraires :

Qui a de la force morale, de la force de caractère.

Synonymes :

Contraires :

Dont la puissance, les moyens d'action, le pouvoir sont très...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'un État qui recourt à la contrainte et à des mesures...

Synonymes :

Contraires :

Qui est résistant, solide.

Synonymes :

Contraire :

Qui est bien établi, sûr, qui résiste au temps, aux attaques,...

Synonymes :

Qui a beaucoup d'intensité, de puissance, de force.

Synonymes :

Contraires :

Qui est grand, qui a une importance marquée.

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'une substance, d'une préparation dont la teneur en...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'un produit, d'un médicament qui agit avec énergie ...

Synonyme :

Contraires :

Qui a des connaissances étendues, une grande habileté, une...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'une action qui nécessite une grande aptitude, une grande...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'une action qui manifeste l'habileté, le savoir-faire,...

Synonymes :

Homonymes de fort


  • for nom masculin
  • fore forme conjuguée du verbe forer
  • forent forme conjuguée du verbe forer
  • fores forme conjuguée du verbe forer
  • fors préposition
  • fort adverbe
  • fort nom masculin

Difficultés de fort


  • ORTHOGRAPHE

    Se faire fort de = se déclarer capable de. Dans cette expression, fort est invariable : elles se sont fait fort de nous aider (fait est aussi invariable).


Citations avec fort


  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Oublier est le grand secret des existences fortes et créatrices.
    César Birotteau
  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Les âmes fortes ne sont ni jalouses ni craintives : la jalousie est un doute, la crainte est une petitesse.
    Le Contrat de mariage
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Beauté forte à genoux devant la beauté frêle !
    Les Fleurs du Mal, Femmes damnées
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    La menace du plus fort me fait toujours passer du côté du plus faible.
    Mémoires d'outre-tombe
  • Émile Gaboriau (Saujon 1832-Paris 1873)
    Le hasard, voyez-vous, ne sert que les hommes forts et c'est ce qui indigne les sots.
    L'Affaire Lerouge
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    La raison du plus fort est toujours la meilleure.
    Fables, le Loup et l'Agneau
  • Henrik Ibsen (Skien 1828-Christiania 1906)
    L'homme le plus fort du monde est celui qui est le plus seul.
    Un ennemi du peuple

Mots proches

Quelle est la forme du verbe «contredire » à la deuxième personne du pluriel du présent de l'indicatif ?