Identifiez-vous ou Créez un compte

Expressions avec foi

 foi

nom féminin

(latin fides)



  • Acte de foi,

    pensée, parole ou acte qui exprime l'adhésion à une religion ou à une idée.
  • Ajouter, accorder foi à quelque chose,

    le tenir pour assuré, pour vrai.
  • Bonne foi, mauvaise foi,

    état d'esprit de quelqu'un de sincère, loyal, ou, au contraire, de celui qui, affirmant qu'il est sincère, sait qu'il dit une chose fausse, qu'il viole une règle : Je peux vous prouver ma bonne foi.
  • Digne de foi,

    en qui on peut avoir confiance ; que l'on juge vrai, authentique : Témoin digne de foi.
  • En foi de quoi,

    en se fondant sur ce qui vient d'être rapporté ; formule qui précède les signatures apposées au bas de certains actes.
  • En toute bonne foi,

    sincèrement.
  • Faire foi,

    avoir une valeur incontestable et pouvoir servir de preuve : C'est le cachet de la poste qui fait foi.
  • Littéraire.

    Foi de,

    formule par laquelle on jure, on donne sa parole : Foi d'honnête homme.
  • Foi du charbonnier,

    croyance aveugle et irréfléchie.
  • Littéraire.

    Foi jurée,

    serment.
  • Il n'y a que la foi qui sauve,

    se dit ironiquement de ceux qui font confiance aveuglément à quelqu'un ou à quelque chose.
  • Ma foi !,

    formule banale pour appuyer une affirmation ou une négation : C'est ma foi vrai !
  • N'avoir ni foi ni loi,

    n'avoir ni religion ni morale ; agir de façon malhonnête.
  • Par ma foi, sur ma foi,

    formules pour attester la véracité, l'authenticité de ce qu'on affirme.
  • Profession de foi,

    déclaration publique que quelqu'un fait de ses opinions, de ses principes.
  • Sous la foi du serment,

    en appuyant ses déclarations d'un serment.
  • Sur la foi de,

    en vertu de la confiance qui est accordée à quelqu'un, à quelque chose ; en se fondant sur le témoignage de quelqu'un.
Droit
  • Bonne foi,

    respect d'une obligation de loyauté par les contractants dans l'exécution d'une convention, d'un traité.
  • Possession de bonne foi,

    fait pour le possesseur de croire être titulaire du droit qu'il exerce. (La bonne foi se présume, c'est à celui qui allègue la mauvaise foi de la prouver.)
Féodalité
  • Homme de foi,

    vassal.
Marine
  • Ligne de foi,

    trait indiquant l'axe du navire sur un compas de route.
Métrologie
  • Ligne de foi,

    droite de référence suivant laquelle on aligne un instrument.
Philosophie
  • Mauvaise foi,

    pour Sartre, attitude de la conscience qui manifeste sa négativité en refusant d'assumer ce qui se présente comme l'expression possible de sa liberté.
Religion
  • Profession de foi,

    renouvellement des promesses du baptême qu'un enfant catholique fait ordinairement vers 12 ans.