envie

nom féminin

(latin invidia, malveillance, de invidere, regarder d'un œil jaloux)

Définitions de envie


  • Convoitise, mêlée ou non de dépit ou de haine, à la vue du bonheur ou des avantages de quelqu'un ; jalousie : Regarder le gagnant avec envie.
  • Désir d'avoir ou de faire quelque chose, désir que quelque chose arrive : Avoir envie de vacances.
  • Besoin organique soudain de quelque chose : Être pris d'une envie soudaine de vomir.
  • Marque, tache sur la peau, que les enfants ont en naissant et que la croyance populaire attribue à une envie que la mère aurait eue avant son accouchement. (Il s'agit le plus souvent de taches rouges [taches de vins] qui sont en fait des angiomes plans.)

Expressions avec envie



  • Avoir envie de quelqu'un,

    le désirer physiquement.
  • Donner envie (à quelqu'un),

    faire désirer quelque chose à quelqu'un, créer chez lui ce besoin : Ça me donne envie de revoir ce film.
  • Envie du pénis,

    équivalent pour les femmes du complexe de castration décrit par S. Freud chez le garçon.
  • Faire envie à quelqu'un,

    exciter son désir.
  • Faire passer l'envie de quelque chose à quelqu'un,

    l'en dégoûter, l'en corriger.
  • Mourir d'envie de,

    avoir un violent désir de.
  • Passer, contenter son envie,

    satisfaire son désir.

Synonymes de envie


Convoitise, mêlée ou non de dépit ou de haine, à la vue du bonheur...

Synonymes :

Homonymes de envie


  • envi locution adverbiale

Difficultés de envie


  • EMPLOI

    Avoir envie. L'emploi de avoir envie avec un adverbe est aujourd'hui courant : avoir très envie, peu envie, tellement envie de... Un adverbe étant censé ne modifier qu'un adjectif, un verbe ou un autre adverbe, cet emploi était naguère critiqué ; il est aujourd'hui admis. Toutefois, il est toujours possible dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, de recourir plutôt à un adjectif : avoir une grande envie, une très forte envie, une telle envie de, etc. Il en va de même pour les tournures comparables : avoir faim, avoir mal, avoir peur, avoir soif, etc.


Citations avec envie


  • Bernard Le Bovier de Fontenelle (Rouen 1657-Paris 1757)
    Chacun est envié pendant qu'il est lui-même envieux.
    Du bonheur
  • Jules Huot de Goncourt (Paris 1830-Paris 1870)
    et
    Edmond Huot de Goncourt (Nancy 1822-Champrosay, Essonne, 1896)
    Il n'y a que deux grands courants dans l'histoire de l'humanité : la bassesse qui fait les conservateurs et l'envie qui fait les révolutionnaires.
    Journal, Fasquelle
  • Claude Adrien Helvétius (Paris 1715-Paris 1771)
    L'envie honore les morts pour insulter les vivants.
    Notes, maximes et pensées
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    L'envie est plus irréconciliable que la haine.
    Maximes
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    La vertu dans le monde est toujours poursuivie,
    Les envieux mourront, mais non jamais l'envie.

    Le Tartuffe, V, 3, Mme Pernelle
  • Raymond Radiguet (Saint-Maur-des-Fossés 1903-Paris 1923)
    […] cette reconnaissance que l'on éprouve envers qui nous porte envie.
    Le Bal du comte d'Orgel, Grasset
  • Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule (Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972)
    Académie française, 1946
    […] Pour juger de ce que les hommes ont vraiment envie de faire, il est toujours imprudent de s'en rapporter à ce qu'ils font.
    Le Dieu des corps, Gallimard
  • Publius Syrus ((en Syrie Ier s.))
    Mieux vaut faire envie que pitié.
    Sentences, 100
    Invidiosum esse praestat quam miserabilem.
  • Aristote (Stagire 384-Chalcis 322 avant J.-C.)
    En général, les biens provenant du hasard sont ceux qui provoquent l'envie.
    Rhétorique, I, 5, 17 (traduction J. Voilquin)
  • Eschyle (Éleusis vers 525-Gela, Sicile, 456 avant J.-C.)
    Il est peu d'hommes enclins à rendre hommage, sans quelques mouvements d'envie, au succès d'un ami.
    Agamemnon, 832 (traduction P. Mazon)

Mots proches

Parmi ces noms en « ai », lequel prend un « s » au singulier ?