ennemi, ennemie

nom

(latin inimicus)

Définitions de ennemi


  • Personne qui veut du mal à quelqu'un, qui cherche à lui nuire, qui lui est très hostile : On ne lui connaissait aucun ennemi.
  • Personne, groupe, pays qui combat dans un camp opposé, en particulier en temps de guerre : Repousser l'attaque des ennemis. Tomber entre les mains de l'ennemi.
  • Personne qui s'oppose à, qui a de l'aversion pour quelque chose : Un ennemi de la peine de mort.

Expressions avec ennemi



  • Familier. C'est autant de pris sur l'ennemi,

    c'est autant de gagné, quoi qu'il arrive ensuite.
  • Ennemi de classe,

    pour les marxistes, personne, groupe appartenant à une classe sociale avec laquelle existe un rapport de force dans la lutte de classes (désigne souvent la bourgeoisie).
  • Littéraire. Ennemi du genre humain,

    le diable ; se dit de quelqu'un qui est misanthrope.
  • Ennemi héréditaire,

    pays avec lequel on est en conflit depuis plusieurs générations.
  • Ennemi juré, déclaré,

    adversaire acharné.
  • Ennemi public (n° 1),

    gangster très dangereux pour l'ordre social.
  • Ennemis des cultures,

    ensemble des animaux s'attaquant aux plantes cultivées et aux récoltes.
  • Passer à l'ennemi,

    déserter, trahir son parti.

Synonymes et contraires de ennemi


Personne qui veut du mal à quelqu'un, qui cherche à lui nuire,...

Synonymes :

Contraires :

Personne, groupe, pays qui combat dans un camp opposé, en particulier...

Synonyme :

Contraire :


Citations avec ennemi


  • Georges Bernanos (Paris 1888-Neuilly-sur-Seine 1948)
    Les vrais ennemis de la société ne sont pas ceux qu'elle exploite ou tyrannise, ce sont ceux qu'elle humilie.
    Nous autres Français, Gallimard
  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes.
    Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche, reine de France
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Rome, si tu te plains que c'est là te trahir,
    Fais-toi des ennemis que je puisse haïr.

    Horace, I, 1, Sabine
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Ô soupirs ! Ô respect ! Oh qu'il est doux de plaindre
    Le sort d'un ennemi quand il n'est plus à craindre !

    La Mort de Pompée, V, 1, Cornélie
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Fuyez un ennemi qui sait votre défaut.
    Polyeucte, I, 1, Néarque
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Je n'ai plus d'ennemis quand ils sont malheureux.
    L'Année terrible
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Ami est quelquefois un mot vide de sens, ennemi, jamais.
    Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    […] entre nos ennemis
    Les plus à craindre sont souvent les plus petits.

    Fables, le Lion et le Moucheron
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Rien n'est si dangereux qu'un ignorant ami ;
    Mieux vaudrait un sage ennemi.

    Fables, l'Ours et l'Amateur des jardins
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Notre Ennemi, c'est notre Maître :
    Je vous le dis en bon françois.

    Fables, le Vieillard et l'Âne
  • François de La Noue dit Bras de Fer (Nantes 1531-Moncontour 1591)
    À l'ennemi qui résiste il faut se montrer superbe, et après qu'il est vaincu il est honnête d'user d'humanité.
    Discours politiques et militaires
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    On ne se peut consoler d'être trompé par ses ennemis et trahi par ses amis, et l'on est souvent satisfait de l'être par soi-même.
    Maximes
  • Alain René Lesage (Sarzeau 1668-Boulogne-sur-Mer 1747)
    On nous réconcilia : nous nous embrassâmes, et depuis ce temps-là nous sommes ennemis mortels.
    Le Diable boiteux
  • Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (Paris 1688-Paris 1763)
    J'aurais cru que la gloire de pardonner à ses ennemis valait bien l'honneur de les haïr toujours.
    Le Triomphe de l'amour, III, 3
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie française, 1960
    Vivent mes ennemis ! Eux du moins ne peuvent pas me trahir.
    Malatesta, I, 8, Malatesta , Gallimard
  • Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu (Paris 1585-Paris 1642)
    Pour tromper un rival, l'artifice est permis,
    On peut tout employer contre ses ennemis.

    Les Tuileries
  • Romain Rolland (Clamecy 1866-Vézelay 1944)
    L'ennemi mortel de l'âme c'est l'usure des jours.
    Jean-Christophe, l'Adolescent , Albin Michel
  • Suétone en latin Caius Suetonius Tranquillus (vers 69-vers 126)
    [Vitellius] osa affirmer que l'odeur d'un ennemi tué est très agréable, surtout quand c'est un concitoyen.
    Vies des douze Césars, Vitellius, X
    Confirmare ausus est optime olere occisum hostem, et melius civem.
  • Aristophane (Athènes vers 445-vers 386 avant J.-C.)
    De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses.
    Les Oiseaux, 375 (traduction H. Van Daële)
  • Louis, chevalier d'Assas (Le Vigan 1733-Clostercamp 1760)
    À moi, Auvergne, ce sont les ennemis !

    Commentaire
    Capitaine au régiment d'Auvergne durant la guerre de Sept Ans, le chevalier d'Assas se rendit célèbre par ce cri poussé la veille de la bataille de Clostercamp (15 octobre 1760), alors qu'il effectuait avec ses hommes une patrouille de reconnaissance. Rochambeau, le général en chef, affirme qu'il aurait dit seulement : « Tirez, mes chasseurs ! »

  • Aulus Vitellius (15 après J.-C.-Rome 69)
    empereur romain
    Le corps d'un ennemi mort sent toujours bon.
  • Gilbert Keith Chesterton (Londres 1874-Beaconsfield, Buckinghamshire, 1936)
    Nous faisons nos amis, nous faisons nos ennemis ; mais Dieu fait notre voisin.
    We make our friends, we make our enemies ; but God makes our next-door neighbour.
    Heretics, XIV
  • Józef Konrad Korzeniowski, dit Joseph Conrad (Berditchev, Ukraine, 1857-Bishopsbourne, Kent, 1924)
    On juge un homme sur ses ennemis aussi bien que sur ses amis.
    You shall judge of a man by his foes as well as by his friends.
    Lord Jim, 34
  • Giovanni Papini (Florence 1881-Florence 1956)
    Les amis ne sont rien d'autre que les ennemis avec lesquels nous avons conclu un armistice, qui n'est pas toujours honnêtement observé.
    Le Sac de l'ogre
    Gli amici non son altro che nemici coi quali abbiam concluso un armistizio non sempre onestamente osservato.
    Il Sacco dell'orco

Mots proches

Quel mode convient-il d'employer à la suite de la locution « après que » ?