en

préposition

(latin in, dans, sur, etc.)

Définitions de en


[En s'emploie devant des noms qui ne sont pas précédés des formes d'articles le, les, l' (mis à part quelques tours locutionnels, comme en l'église de…, en l'honneur de, en l'espèce) ou devant des pronoms].

  • Indique une localisation : Se promener en forêt ; en particulier devant des noms de pays, de provinces, d'îles susceptibles de recevoir les formes la ou l'd'articles : En Italie. En Bretagne ; devant les noms de départements formés par composition : En Saône-et-Loire ; devant les noms propres ou les pronoms : J'apprécie en Pierre une parfaite discrétion.
  • Indique une date, une période, en particulier devant un millésime, un nom de mois, de saison (sauf " printemps ") : En janvier. En automne.
  • Indique la durée nécessaire à l'accomplissement d'une action ou à l'intérieur de laquelle il se produit un certain nombre d'événements : Il n'a pas plu une seule fois en deux mois.
  • Indique l'état, la manière d'être, en particulier devant un nom abstrait avec lequel en forme un syntagme équivalant souvent à un adjectif : Être en colère.
  • Indique la structure, la composition de quelque chose, la disposition, l'aspect d'êtres ou de choses : Cent euros en monnaie. Mettez-vous en rangs !
  • Indique le résultat après des verbes qui expriment un changement : L'eau se transforme en glace.
  • Indique la manière dont quelqu'un est vêtu : Un officier en uniforme.
  • Indique la matière dont quelque chose est fait : Une montre en or.
  • Indique l'aspect sous lequel apparaît le rôle, le comportement de quelqu'un : Vivre en parasite. Prendre quelqu'un en traître.
  • Indique le domaine auquel s'applique la notion exprimée par l'adjectif : Une journée fertile en incidents.
  • Indique le domaine d'exercice d'une profession : Un ingénieur en électronique.
  • Indique un mode de locomotion : Se déplacer en voiture.
  • Introduit le complément des verbes croire, espérer, des noms foi, espérance, confiance  : Croire en Dieu. Sa confiance en la victoire.
  • Sert à former avec le participe en-ant le gérondif : Siffler en travaillant.
  • Sert à former de nombreuses locutions adverbiales ou prépositives : En permanence. En écho. En sourdine. En revanche. En outre. En hommage à.

Expressions avec en



  • De… en…,

    forme des locutions adverbiales se rapportant à des verbes, des adjectifs, des adverbes et exprimant la répétition ou la progression : De temps en temps. De fil en aiguille.

Homonymes de en


  • an nom masculin
  • han adjectif invariable
  • han interjection, nom masculin invariable

Difficultés de en


  • ORTHOGRAPHE

    En haut, en bas, en dehors de, en deçà de, etc. Les locutions adverbiales ou prépositives formées avec en s'écrivent sans trait d'union.

  • EMPLOI

    En / dans, règles générales d'emploi. → dans

    En / dans devant un nom de département français.
    Devant un nom composé, on emploie en principe en, sauf si le nom est au pluriel ou si son premier élément n'est pas lui-même un nom propre (de rivière, de montagne, d'île) : en Charente-Maritime, en Corse-du-Sud, en Ille-et-Vilaine, en Loire-Atlantique, en Seine-Saint-Denis.
    Mais : dans la Haute-Garonne, dans les Alpes-de-Haute-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, dans les Hautes-Pyrénées, dans le Pas-de-Calais, dans le Puy-de-Dôme, dans le Territoire de Belfort.

    remarque
    L'usage actuel tend à employer dans devant tous les noms de départements composés : dans la Loire-Atlantique ; « Conversations dans le Loir-et-Cher » (titre d'un ouvrage de P. Claudel).
    Devant un nom simple féminin singulier commençant par une consonne, on emploie en ou dans la : en Corrèze ou dans la Corrèze, en Gironde ou dans la Gironde, en Lozère ou dans la Lozère.
    remarque
    L'usage tend à fixer l'emploi de l'une ou l'autre préposition, en fonction, semble-t-il, du nombre de syllabes du nom. On dit plus volontiers : en Charente, en Corrèze, en Dordogne, en Moselle, en Savoie, en Vendée (noms de deux syllabes sonores). Mais : dans la Creuse, dans la Drôme, dans la Loire, dans la Meuse, dans la Nièvre, dans la Sarthe, dans la Somme, dans la Vienne (noms d'une seule syllabe sonore).
    Devant un nom simple masculin, ou féminin commençant par une voyelle, ou féminin pluriel, on emploie dans : dans le Calvados, dans le Cantal ; dans l'Eure, dans l'Indre, dans l'Yonne ; dans les Landes, dans les Yvelines.

    En / dans devant un nom de lieu (autre qu'un nom de département français). → dans

    En / à devant le nom d'un moyen de transport(aller en voiture, aller à vélo). → à

    En / à devant un nom de pays, de ville, d'île. → à

    En / de devant un complément de matière.
    Au sens concret, le complément exprimant la matière peut être introduit par en ou par de.
    En
    est plus fréquent. Une pipe en terre, une fausse dent en or, un costume en laine.
    Une statue chryséléphantine est faite en or et en ivoire
    (ou : est faite d'or et d'ivoire). Une table de marbre.
    Un vase de porcelaine
    .

    Au sens abstrait ou figuré, le complément de matière est toujours introduit par de : un cœur de pierre, une santé de fer, un visage de marbre, une voix d'or.

    Partir en / partir pour → partir.

    En / sur. Dans certaines locutions figées, en est employé dans le sens de « sur » : se mettre en selle ; portrait en pied ; mort en croix. Avoir poten tête (= avoir le casque sur la tête ; expression archaïque).

  • ACCORD

    Accord en nombre des noms précédés de en. Le raisonnement permet le plus souvent de déterminer si le nom prend ou nom la marque du pluriel. Dans quelques cas, c'est l'usage qui a consacré l'accord en nombre du nom.
    Au singulier : être en discussion avec qqn, se mettre en lieu et place de qqn, preuves en main, remettre en main propre, ils y sont en personne, être en prière, se mettre en rapport ou en relation avec qqn, être en rang d'oignons, tomber en ruine.
    Au pluriel : être en affaires avec qqn, mettre du vin en bouteilles, se perdre en conjectures, être en flammes, fondre en larmes, être en bonnes mains, en mains sûres, se confondre en politesses, entrer en pourparlers.
    Au singulier ou au pluriel : arbre en fleur ou en fleurs, être en fonction ou en fonctions.

    En plus, en moins devant un adjectif. Les adjectifs et participes passés précédés de en plus ou de en moins restent invariables : je voudrais la même chose, mais en plus beau ; ce sont des paysages semblables aux nôtres, mais en moins grand.

  • CONSTRUCTION

    Répétition de en devant des noms, des adjectifs ou des participes présents juxtaposés ou coordonnés par et.
    Devant plusieurs noms juxtaposés ou coordonnés par et, la préposition en est le plus souvent répétée : des ustensiles de cuisine en fer, en bois, en étain, en plastique ; des robes en lin et en coton.
    Toutefois, lorsque et coordonne des adjectifs se rapportant à un même nom, en peut être omis : les passages en cours élémentaire et moyen ; les étudiants en première et deuxième année. - Dans certaines locutions figées, en n'apparaît qu'une fois : je le dis en mon âme et conscience.

    Devant plusieurs participes présents coordonnés par et, la préposition en est répétée : en se levant et en se couchant ; en entrant et en sortant ; il fume en regardant la télévision et en lisant, mais pas en travaillant.
    Toutefois, si le second participe ne fait que développer le premier, la répétition de en est facultative : en expliquant et discutant ce point de vue. - Dans la locution figée en allant et venant, en n'est pas répété.

    En (+ participe présent). La construction en + participe présent (gérondif) n'est admise que si le participe a le même sujet que le verbe dont il dépend. On écrit : en vous remerciant par avance, je vous prie d'agréer..., et non : *en vous remerciant par avance, veuillez agréer... On admet cependant que le participe présent ne renvoie pas au sujet du verbe quand il n'y a aucune ambiguïté possible, comme dans : ces choses-là se disent en souriant ; l'appétit vient en mangeant ; « En traversant la cour déserte, le bruit de ses pas l'impressionna » (A. Daudet).

Mots proches

Pour les mots « sandwich » ou « match », quel pluriel faut-il utiliser de préférence en français ?