bon

adverbe

Définitions de bon


  • Renforce une interjection : Ah bon ! Allons bon !

Expressions avec bon



  • Bon !,

    marque une approbation, une constatation, etc.
  • Il fait bon,

    c'est un plaisir de.
  • Il ne fait pas bon,

    il y a danger ou désagrément à.
  • Pour de bon,

    sérieusement, véritablement.
  • Sentir bon,

    exhaler une odeur agréable.
  • Tenir bon,

    résister fermement.

Difficultés de bon


  • ORTHOGRAPHE

    Bon enfant. Ne varie pas en nombre, peut varier en genre. Ils sont très gentils, très bon enfant. Une ambiance bon enfant. « La galanterie courtoise et bonne enfant du prince » (A. Theuriet).

    Bon prince. Ne varie pas en genre, peut varier en nombre. Elles se sont montrées bon prince. « Je croyais les savants d'aujourd'hui plus dédaigneux ; mais je vois que vous êtes bons princes » (A. France).

    Bon premier : l'expression varie en genre et en nombre. Elles sont arrivées bonnes premières.

  • EMPLOI

    Bon / meilleur / plus bon. Le comparatif de bon est meilleur ; cependant, on emploie plus bon dans un certain nombre de tours.
    Quand il s'agit d'une comparaison entre bon et un autre adjectif : elle est plus bonne qu'autoritaire.
    Quand bon a le sens d'« indulgent, humain » ou de « naïf » : vous êtes bien bon de ne pas le juger et encore plus bon de l'aider (le deuxième bon, inélégant, peut être supprimé).
    Avec les expressions figées bon enfant, bon prince, bon vivant : il est plus bon vivant que son père.
    Avec la locution plus ou moins, dont les éléments sont inséparables : il est plus ou moins bon.

    Place de bon.Un bon homme = un homme simple, crédule (emploi vieilli). Un homme bon = un homme doué de bonté, généreux, compatissant.

    Bon adverbe. Après les verbes faire, sentir, tenir, coûter, bon est employé adverbialement ; il est alors invariable : il fait bon ; ces fleurs sentent bon ; tenez bon ; coûter bon (= coûter cher ; emploi vieilli).

  • CONSTRUCTION

    Il est bon de (+ infinitif), il est bon que (+ subjonctif) : il est bon de se renseigner; il est bon que vous le sachiez.

    Il fait bon (+ infinitif sans de) : il fait bon marcher dans la campagne ; il ne fait pas bon lui résister.

  • REGISTRE

    Pour de bon, pour tout de bon = sérieusement, véritablement. Emploi familier. C'était un coup pour rien, maintenant on joue pour de bon. Il est parti pour tout de bon.
    recommandation :
    Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer tout de bon : il s'est fâché tout de bon.

Mots proches

Parmi les mots suivants, lequel est bien écrit et ne comprend réellement que des « i » ?