Expressions avec être béni



  • Être béni des dieux,

    être favorisé par le sort.

Homonymes des variantes de être béni




Difficultés de être béni


  • SENS ET ORTHOGRAPHE

    Béni, e part. passé et adj. = sur qui ou sur quoi la protection divine a été appelée, s'étend. Le prêtre a béni les mariés ; « … et Jésus le fruit de vos entrailles est béni » (Ave Maria) ; peuple béni des dieux ; c'est un jour béni.

    Bénit, e adj. = qui a rituellement reçu la bénédiction d'un prêtre ; consacré. Eau bénite, pain bénit, buis bénit.
    remarque
    1. Béni et bénit peuvent également s'analyser comme les deux formes que prend le participe passé du verbe bénir. 2. La distinction entre bénit « lorsqu'il s'agit de la bénédiction des prêtres » et béni « lorsqu'il s'agit de la bénédiction de Dieu ou des hommes » (Littré) ne s'est imposée qu'au XIXe s. Jusque-là, on écrivait toujours bénit.

  • CONSTRUCTION

    Béni. Le complément se construit avec de : une contrée bénie du ciel.

    Bénit. Le complément se construit avec par : les drapeaux du régiment ont été bénits par l'archevêque.

Mots proches

Parmi les mots suivants, lequel est bien écrit et ne comprend réellement que des « i » ?