En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Lefèvre, comte d'Ormesson

Jean d'Ormesson
Jean d'Ormesson

Écrivain et journaliste français (Paris 1925-Neuilly-sur-Seine 2017), neveu de Wladimir d'Ormesson.

Il a été directeur du Figaro de 1974 à 1977. Ses romans à l'élégance ironique oscillent entre évocation historique et parcours philosophique (Au plaisir de Dieu, 1974 ; Mon dernier rêve sera pour vous, 1982 ; le Vent du soir, 1985 ; Histoire du Juif errant, 1991 ; la Douane de mer, 1993 ; Une autre histoire de la littérature, 1997 ; le Rapport Gabriel, 1999). [Académie française, 1973.]

Avec La Gloire de l’Empire (1971), Jean d’Ormesson reçoit le Grand Prix du roman de l’Académie française. C'est à l’âge de 48 ans qu'il entre sous la Coupole au fauteuil de Jules Romains. Il devient alors le benjamin de l’Académie. Par ailleurs, il soutient la candidature de Marguerite Yourcenar qui deviendra la première femme académicienne, le 6 mars 1980. En 2007, il dédie à sa fille Héloïse le recueil Saveur du temps, constitué de chroniques parues dans les journaux depuis soixante ans. Le 17 avril 2015, l'académicien intègre la plus prestigieuse des collections littéraires, la « Bibliothèque de la Pléiade ». Enfin, en 2016 il publie ses dernières œuvres : Je dirai malgré tout que cette vie fut belle et le Guide des égarés.

Pour en savoir plus, voir les articles Académie française, littérature.