Identifiez-vous ou Créez un compte

Kim Jong-il

Homme d'État nord-coréen (mont Paektu 1942-? 2011).

Père de Kim Jong-un qui lui succède en 2011 comme dirigeant suprême de la Corée du Nord.

Fils de Kim Il-sung, il adhère en 1961 au parti du Travail de Corée (PTC) dont il gravit progressivement tous les échelons : secrétaire à l'organisation et à la propagande du parti (1973), membre du Bureau politique (1974), il acquiert alors le surnom de « cher dirigeant ». Lors du VIe Congrès du PTC (octobre 1980), il apparaît comme le successeur désigné de son père et devient l'un des cinq membres du Praesidium du Bureau politique du Comité central du parti. Par ailleurs, il est nommé commandant suprême de l'armée en 1991 puis président de la commission de la Défense nationale en 1993 (réélu en 2003).

Devenu secrétaire général du PTC (1997), après la mort de son père, en 1994, il n'est officiellement nommé chef de l'État qu'en 1998, titre qu'il décline généralement, lui préférant celui de président de la Commission nationale de défense.

Il meurt le 17 décembre 2011, au cours d’un déplacement dans le pays, des suites d’une crise cardiaque. Sa succession, qui avait été préparée depuis 2009, est assurée par son fils Kim Jong-un.

Pour en savoir plus, voir les articles République populaire démocratique de CoréeKim Jong-un.