Identifiez-vous ou Créez un compte

ventricule cardiaque

Muscle cardiaque
Muscle cardiaque

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Chacune des deux cavités internes du cœur, l'une à droite, l'autre à gauche, séparées l'une de l'autre par une cloison, le septum interventriculaire, et situées en avant des oreillettes avec lesquelles elles communiquent par les orifices auriculoventriculaires. (P.N.A. ventriculus cordis.)

Chaque ventricule reçoit le sang de l'oreillette correspondante et le projette à chaque systole vers une artère : l'aorte pour le ventricule gauche, l'artère pulmonaire pour le ventricule droit.

Physiologie

Les deux ventricules cardiaques assurent une fonction de pompe : ils sont chargés d'éjecter à chaque systole (période de contraction du cœur) leur contenu sanguin dans leur circulation respective.

Le ventricule droit, de forme triangulaire, reçoit le sang désoxygéné provenant de l'oreillette droite, puis l'éjecte pendant la systole dans l'artère pulmonaire, vers les poumons (petite circulation).

Le ventricule gauche, plus grand que le droit et à la paroi plus épaisse, a une forme ovale. Il reçoit de l'oreillette gauche le sang riche en oxygène puis l'éjecte dans l'aorte, qui se ramifie dans tous les organes non pulmonaires (grande circulation).

Pathologie

Lorsque la fonction de pompe d'un ventricule est altérée, on parle d'insuffisance ventriculaire droite, gauche, ou d'insuffisance cardiaque globale, selon le cas.

Une insuffisance ventriculaire droite peut résulter d'une embolie pulmonaire, d'une hypertension artérielle pulmonaire ou d'une insuffisance respiratoire chronique.

Une insuffisance ventriculaire gauche peut être consécutive à un infarctus du myocarde, à une valvulopathie mitrale, à une hypertension artérielle ou à une myocardiopathie.