Identifiez-vous ou Créez un compte

veine cave

Veines caves
Veines caves

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Vaisseau ramenant le sang bleu (désaturé en oxygène et chargé de gaz carbonique) vers le cœur droit. (P.N.A. vena cava.)

Les veines caves sont au nombre de deux.

La veine cave supérieure draine le sang de la moitié supérieure du corps (tête, cou, membres supérieurs et thorax). Elle est formée par la réunion des veines brachio-céphaliques droite et gauche.

La veine cave inférieure, la plus volumineuse, draine le sang de la moitié inférieure du corps (abdomen, bassin et membres inférieurs). Elle est formée par la réunion de deux veines iliaques primitives, chemine à droite de l'aorte, un peu en avant de la colonne vertébrale, et passe derrière le foie. Elle longe la veine porte (ce qui permet de pratiquer l'anastomose portocave dans la chirurgie de l'hypertension portale). Elle a un débit deux fois plus important que celui de la veine cave supérieure.

Les 2 veines caves se jettent dans l'oreillette droite.

Examens

La cavographie consiste à rendre visible une veine cave par l'injection préalable dans une veine périphérique d'un liquide opaque aux rayons X.

Pathologie

Les veines caves peuvent être oblitérées partiellement ou totalement par un caillot.

Dans la veine cave supérieure, la thrombose se traduit par une distension, directement visible ou décelable, des veines du cou et des membres supérieurs.

Dans la veine cave inférieure, l'oblitération se traduit par un gonflement des membres inférieurs.