En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

vaccinothérapie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Utilisation d'un vaccin dans un dessein curatif et non préventif.

Principe

La vaccinothérapie est utilisée pour les effets non spécifiques que produit l'injection d'un vaccin ; une vaccination entraîne en effet une fièvre et des réactions inflammatoires, qui peuvent servir à stimuler les défenses de l'organisme dans des infections récidivantes ou traînantes. Depuis l'apparition des antibiotiques, l'intérêt de la vaccinothérapie est limité à certaines formes chroniques de brucellose et à des infections cutanées staphylococciques rebelles.

Les vaccins sont aussi utilisables à titre curatif pour combattre certaines infections à incubation longue, au cours desquelles ils peuvent encore agir après inoculation du germe et avant l'apparition des premiers symptômes, notamment dans le traitement de la rage.

L'utilisation du B.C.G. (vaccin antituberculeux) est préconisée dans le traitement de certaines affections malignes, tels le myélome multiple, la leucémie et surtout le cancer de la vessie.