En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tronc cérébral

Encéphale
Encéphale

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Partie du système nerveux central intracrânien (encéphale) formant la transition entre le cerveau et la moelle épinière. (P.N.A. truncus encephalicus.)

Le tronc cérébral est uni en arrière au cervelet par les pédoncules cérébelleux. Il est divisé en trois parties : le bulbe rachidien, la protubérance annulaire et les pédoncules cérébraux. La substance grise, centrale, est fragmentée en noyaux, qui constituent l'origine des dix derniers nerfs crâniens. La substance blanche est représentée par de longs faisceaux dont les uns, ascendants, sont sensitifs (voies de la sensibilité superficielle et de la sensibilité profonde), les autres, descendants, étant moteurs (faisceau pyramidal et voies extrapyramidales). Le tronc cérébral délimite avec le cervelet une cavité remplie de liquide céphalorachidien, le 4e ventricule. Des centres cardiorespiratoires vitaux se situent à son niveau.

Pathologie

Le tronc cérébral peut être le siège de traumatismes, de tumeurs ou d'inflammations d'origine dégénérative, infectieuse ou vasculaire, ayant des symptômes différents selon la localisation de la lésion : diplopie (vision double) en cas d'atteinte des noyaux d'origine des paires III ou VI des nerfs crâniens, par exemple. La destruction accidentelle des centres cardiorespiratoires du tronc cérébral entraîne la mort.